Ces chansons qui font l'été. "Que serais-je sans toi" de Jean Ferrat ou la poésie offerte à tous

Tout l'été, nous parlons chaque jour d’une grande chanson d’amour. Mercredi 19 juillet, le premier grand succès du chanteur de "La Montagne" avec l'adaptation d'un texte de Louis Aragon.
Article rédigé par Bertrand Dicale
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
"Que serais-je sans toi" de Jean Ferrat (1964) (DR)

En 1964, et pendant pas mal de temps ensuite, il y a eu des comiques pour s’amuser de cette phrase : "Que serais-je sans toi, que ce balbutiement". C’est comme ça depuis que les poètes sont poètes et les imbéciles, imbéciles.

Mais il y a bien besoin, en 1964, que Jean Ferrat chante Que serais-je sans toi, chanson qu’il a taillée dans Prose du bonheur et d’Elsa, un long poème d’amour de Louis Aragon pour sa compagne Elsa Triolet, paru en 1956. Et Ferrat conserve un passage important pour lui, artiste de variété du temps des transistors et des yé-yé. 

Dans cet épisode de Ces chansons qui font l’été, vous entendez des extraits de :

Jean Ferrat, Que serais-je sans toi, 1964

Jean Ferrat, La Montagne, 1964

Léo Ferré, L'Etrangère, 1961

Georges Brassens, Il n'y a pas d'amour heureux, 1953

Léo Ferré, L'Affiche rouge, 1961

Louis Aragon, Les Yeux d'Elsa, 1956

André Claveau, Les Yeux d'Elsa, 1956

Jean Ferrat, Les Yeux d'Elsa, 1956

Jean Ferrat et Christine Sèvres, Nous dormirons ensemble, 1964

Jean Ferrat, Que serais-je sans toi, 1964


Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter.

Et vous pouvez aussi retrouver sur ce lien le podcast Derrière nos voix, avec les secrets d'écriture et de composition de huit artistes majeurs de la scène française, Laurent Voulzy, Julien Clerc, Bénabar, Dominique A, Carla Bruni, Emily Loizeau, Juliette et Gaëtan Roussel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.