Cet article date de plus de deux ans.

Ces chansons qui font l'actu. Que va devenir le facteur du samedi ?

écouter (5min)

La Cour des comptes préconise de ne plus distribuer le courrier six jours par semaine. Beaucoup de chansons ne sont pas du tout d'accord avec cette idée.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
1930, un facteur à Paris.  (GETTY IMAGES)

Vous l’avez entendu cette semaine sur franceinfo : la Cour des comptes vient de pointer du doigt les nécessaires adaptations de la Poste à l’effondrement de la quantité de courrier en circulation – on est passé de 18 milliards de lettres en 2008 à moins de 9 milliards aujourd’hui. Et, parmi les hypothèses qu’elle suggère, figure la réduction du nombre de jours de distribution du courrier. Ce n’est évidemment pas aussi dramatique que dans Le Facteur, adaptation par Georges Moustaki d’une chanson grecque de Manos Hadjidakis.

Dans le premier épisode de Ces chansons qui font l’actu ce week-end, vous entendez des extraits de :  

Georges Moustaki, Le Facteur, 1969

Cat et Maxim, Le Facteur, 1966

Lina Margy, Le Facteur du samedi, 1958

Maîtrise de Radio France, Maman attend le facteur, 1915 (enregistrement de 2014)

Dominique Tirmont, Je suis le facteur rural (extrait du Château à Toto), 1868 (enregistrement de 1957)

Henri Dès, Le Facteur , 2019

Jean Bériac, Le Vieux facteur, 2010

Les Cabots, Le Facteur, 2018

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter. 

Tout cet été, nous avons eu le plaisir d'une longue conversation musicale avec une immense artiste dans La Playlist de Françoise Hardy. 

Pour les professeurs, lycéens et collégiens, franceinfo et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.