Ces chansons qui font l'actu, France info

Ces chansons qui font l'actu. Le Pape face à Brassens, Ferré, Béranger et quelques autres

Les chanteurs n'ont pas attendu que le président soit chanoine de Latran pour s'en prendre au Souverain Pontife.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le pape François au Vatican, le 18 mai 2018.
Le pape François au Vatican, le 18 mai 2018. (VINCENZO PINTO / POOL)

L'on chante souvent le Pape en France. Nous aurions pu vous faire entendre des papes attaqués de violente manière dans les chants protestants des guerres de religion, ou des papes pourvus d’anatomies et d’appétits surnaturels dans des chansons paillardes. Mais non, nous sommes dimanche. Parlons plutôt du Pape qui est la cible de la chanson parce qu’on ne le trouve pas cohérent avec le message de son église...   

Dans le second épisode de cette chronique diffusé ce week-end, vous entendez des extraits de :  

Georges Brassens, Tempête dans un bénitier, 1976

Les Fabulous Trobadors, Ami , 2003

Léo Ferré, Monsieur Tout Blanc, 1949 (enregistrement de 1969)

Jean Ferrat, Vipères lubriques, 1985

Babylon Circus, Le Fils caché du Pape, 2009

Jean-Louis Murat, Le Pape musulman, 1839 (enregistrement de 2005)



Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter. 

En juillet et août dernier, nous avons passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.  

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chanson, exploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson française, coédité par Plon et franceinfo. 

Pour les professeurs, lycéens et collégiens, franceinfo et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire. 

Le pape François au Vatican, le 18 mai 2018.
Le pape François au Vatican, le 18 mai 2018. (VINCENZO PINTO / POOL)