Ces chansons qui font l'actu, France info

Ces chansons qui font l'actu. Johnny Hallyday, Charles Aznavour : d'un hommage à l'autre

Nous explorons ce que furent les grandes tendances de l'année 2018 et celles qui s'annoncent pour 2019. Aujourd'hui, retour sur deux grands deuils populaires et officiels concernant des artistes de variétés.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le 9 décembre 2017, Emmanuel Macron prononce un discours avant le début de la cérémonie religieuse des obsèques de Johnny Hallyday. \"Johnny était à vous. Johnny était à son public. Johnny était à son pays. C\'était plus qu\'un chanteur, c\'était la vie. Vous avez aimé ses amours, vécu ses ennuis\", a notamment déclaré le président de la République.
Le 9 décembre 2017, Emmanuel Macron prononce un discours avant le début de la cérémonie religieuse des obsèques de Johnny Hallyday. "Johnny était à vous. Johnny était à son public. Johnny était à son pays. C'était plus qu'un chanteur, c'était la vie. Vous avez aimé ses amours, vécu ses ennuis", a notamment déclaré le président de la République. (LUDOVIC MARIN / AFP)

L’erreur dont parle Georges Brassens dans Le Vieux Léon est en passe d’être réparée. Oh certes, ce n’est pas au Panthéon que l'on enterre les artistes mais, depuis un an, la République a beaucoup honoré les grands noms de la culture populaire. Il y avait eu cet hommage populaire à Johnny Hallday, organisé à la fois par sa famille et par la présidence de la République, en décembre 2017. Puis, en octobre 2018, l’hommage national à Charles Aznavour dans la cour des Invalides...

Dans cet épisode de Ces chansons qui font l’actu, vous entendez des extraits de :

Georges Brassens, Le Vieux Léon, 1958

Emmanuel Macron, hommage national à Charles Aznavour, 5 octobre 2018

Charles Aznavour, J'abdiquerai, 2007

Barbara, Y aura du monde, 1967

Léo Ferré, A mon enterrement, 1971

Sanseverino, A mon enterrement, 2017

Francis Cabrel, Presque rien, 1999

Johnny Hallyday, J'en parlerai au Diable, 2018

Sylvie Vartan, Je te promets, 2018

Charles Aznavour, L'Âme des poètes, 2012



Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter. 

En juillet et août 2017, nous avions passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.  

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chanson, exploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson française, coédité par Plon et franceinfo. 

Pour les professeurs, lycéens et collégiens, franceinfo et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire. 

Le 9 décembre 2017, Emmanuel Macron prononce un discours avant le début de la cérémonie religieuse des obsèques de Johnny Hallyday. \"Johnny était à vous. Johnny était à son public. Johnny était à son pays. C\'était plus qu\'un chanteur, c\'était la vie. Vous avez aimé ses amours, vécu ses ennuis\", a notamment déclaré le président de la République.
Le 9 décembre 2017, Emmanuel Macron prononce un discours avant le début de la cérémonie religieuse des obsèques de Johnny Hallyday. "Johnny était à vous. Johnny était à son public. Johnny était à son pays. C'était plus qu'un chanteur, c'était la vie. Vous avez aimé ses amours, vécu ses ennuis", a notamment déclaré le président de la République. (LUDOVIC MARIN / AFP)