Carte postale, France info

Carte postale. La Piscine de Roubaix

Tout l'été, Sophie Jovillard vous emmène sur les routes de France à la rencontre d'un lieu. Aujourd'hui, le musée de la Piscine à Roubaix.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des visiteurs autour du grand bassin de La Piscine de Roubaix admirent les œuvres et sculptures essentiellement Art déco.
Des visiteurs autour du grand bassin de La Piscine de Roubaix admirent les œuvres et sculptures essentiellement Art déco. (FRANÇOIS CORTADE / FRANCE-BLEU NORD)

Parler de piscine cet été, c’est plutôt à propos, non ? Mais cette piscine-là nous permet surtout de plonger dans le grand bain culturel et industriel d’une ville. Dans les années 1930, quand on faisait référence à la piscine olympique de Roubaix, on parlait d’un programme sportif et hygiénique doté d’un fonctionnement social exemplaire. Le souhait était que les enfants du patronat et du monde ouvrier nagent dans le même bassin.

Aujourd’hui plus de plongeons, on visite le musée d’art et d’industrie, développé sur l’idée de construire un musée solidaire : en respectant l’âme du lieu et l’accueil du plus grand nombre.

Art déco, mosaïques et vitraux pour sublimer l'espace

Je vous conseille, tout d’abord, de vous intéresser à son architecture. À l’extérieur les briques rouges, typiques du Nord, sont aussi les vestiges de l’histoire textile roubaisienne durant la période prospère des filatures de la ville. À l’intérieur, c’est la période Art déco qui domine : l’ancien bassin, les cabines de douches, les coursives laissent place à des lieux d’expositions. Les mosaïques et les vitraux offrent en fonction des heures de la journée une très belle lumière.

Si le thème "art et industrie" vous freine un peu, n’ayez pas d’inquiétude : les expositions sont multiples et vous devriez trouver votre bonheur. Depuis octobre 2018, le musée a fait peau neuve et propose de nouveaux espaces. Cet été par exemple, c’est l’exposition du peintre naturaliste Jules Adler qui est à l’honneur. Un artiste à découvrir ou à redécouvrir. Une exposition qui fait écho aux sections du musée consacrées aux travailleurs et à la gloire du travail. La dimension sociale et humaine est toujours en filigrane dans ce musée. L'exposition Jules Adler, Peindre sous la 3ème République, c’est jusqu’à fin septembre à la Piscine.

Une mascotte amusante pour les plus petits

Avec 2 300 m2 en plus, depuis sa dernière rénovation, le site propose aussi de nombreux ateliers en direction des familles. Vous trouverez des week-ends et des dimanches "découverte" avec des séances d’animations pour les enfants de 4 à 12 ans autour d’une œuvre. Renseignez-vous directement au musée en fonction des places disponibles.

Toujours pour rendre les visites plus ludiques pour le jeune public, munissez-vous des tablettes tactiles proposées. Vos enfants vont découvrir 15 œuvres du musée avec une petite mascotte qui les guide sur leur parcours et leur permet d’observer différemment une sculpture ou un tableau, tout en s’amusant.

Laissez-les aussi ouvrir les bancs de certaines salles du parcours "beaux-arts". Ils y trouveront différents jeux. Une façon d’appréhender différemment la visite d’un musée. L’idée est vraiment de vous balader à votre guise et à votre rythme. Et si vous voulez faire une petite pause gourmande, c’est aussi possible. La Piscine est vraiment devenue un endroit incontournable à Roubaix. Longtemps tourné vers son passé industriel, il le sublime ici.

Des visiteurs autour du grand bassin de La Piscine de Roubaix admirent les œuvres et sculptures essentiellement Art déco.
Des visiteurs autour du grand bassin de La Piscine de Roubaix admirent les œuvres et sculptures essentiellement Art déco. (FRANÇOIS CORTADE / FRANCE-BLEU NORD)