Ça sonne faux, France info

"On ne peut pas avoir été copain avec les Beatles et avec les Rolling Stones"

On croit trop facilement que les deux groupes britanniques étaient ennemis au point de s'exclure l'un, l'autre. Or Billy Preston a joué autant avec Lennon et McCartney qu'avec Jagger et sa bande.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Billy Preston au clavier et au micro en 1971, peu après la fin de son aventure avec les Beatles © Heinrich Klaffs / Creative Commons.)

 Il faut choisir son camp ? Les deux groupes anglais étaient exclusifs l’un de l’autre ? Un musicien ne pouvait pas espérer collaborer avec les Beatles et les Rolling Stones ?  Eh bien ça sonne faux !

 

 

Dans cet épisode de Ça sonne faux, vous entendez des extraits de :

 

The Beatles, Get Back , 1969

The Beatles, Get Back (rooftop concert), 1969

Billy Preston, That's The Way God Planned It , 1969

Billy Preston, Outa-space , 1972

The Rolling Stone feat. Billy Preston, That's Life , 1975

The Rolling Stones , Slave , 1981

Billy Preston, Get Back , 1978

 

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique

Toute l’année, nous nous promenons ensemble dans les liens que la chanson entretient avec l’actualité sur France Info, dans la chronique Ces chansons qui font l'actu. 

Professeurs, lycéens et collégiens, France Info et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver près de deux cents chroniques de nos étés précédents sur France Info, sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire. 

Vous pouvez aussi retrouver sur le site de France Info les quarante-neuf épisodes de notre série de l’été 2014 consacrée à la chanson pendant la Première Guerre mondiale, La Fleur au fusil.Et vous pouvez aussi vous procurer le livre accompagnant cette série, lui aussi intitulé La Fleur au fusil.

 

(Billy Preston au clavier et au micro en 1971, peu après la fin de son aventure avec les Beatles © Heinrich Klaffs / Creative Commons.)