C'était comment ?, France info

Le Lego, un art monumental

C'est une exposition hors du commun. L'Américain Nathan Sawaya expose à Paris ses œuvres entièrement bâties avec des Lego. Dinosaure géant, couple enlacé, la Vénus de Milo, mais aussi des mosaïques... une plongée dans un monde pas si ludique.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Une expo pour les enfants, mais pas que pou eux. The Art of Brick, à Paris, le 14 mai 2015 © Nathalie Bourrus - Radio france)

Au début, il était dans le droit, les espaces juridiques. Avocat new-yorkais, Nathan Sawaya s'est retrouvé employé par The Lego Group , pendant six mois. Lui vient alors cette folle idée, devenue une obsession: sculpter en Lego. Cette exposion The Art of The Brick est sa première, elle voyage, et a atterri Porte de Versailles.

Surprenante, elle n'amuse pas forcément les enfants, les références étant parfois complexes à expliquer. Car cet artiste aime reproduire des oeuvres historiques, comme La Victoire de Samothrace , Le Penseur de Rodin, Le Cri de Munch, La Joconde ou encore la Grande vague du japonais Kanagawa (tableaux en mosaïques de Lego).

Une expo qui fait plutot redescendre les adultes en enfance, et c'est d'ailleurs le but de l'artiste qui fait appel régulièrement aux grandes idées humanistes teintées d'une certaine béatitude. Quand il sculpte un couple ou un baiser, il écrit sa légende sur l'amour éternel, la beauté du don... Rien à redire, cette part de naïveté toute américaine ne nous est pas inconnue, Nathan Sawaya semble l'assumer sans gêne. Un grand enfant.

(Une expo pour les enfants, mais pas que pou eux. The Art of Brick, à Paris, le 14 mai 2015 © Nathalie Bourrus - Radio france)