C'était comment ?, France info

L'affaire Baupin : malaise à l'assemblée

L’affaire Denis Baupin remue la classe politique. Il est accusé, de harcèlement sexuel. Le député écologiste a porté plainte pour diffamation. Une enquête préliminaire a été ouverte. À l’assemblée Nationale, gros malaise.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Stéphane Le Foll, Ministre de l'Agriculture et Emmanuelle Cosse, épouse de Denis Baupin et ministre du Logement © MaxPPP)

C’était… sauvé par le gong du 49.3. Ben oui, ca évitait de parler du reste. A savoir, une affaire, qui met les politiques, mal à l’aise. 

Dans la salle des 4 colonnes, là où la presse, interviewe les députés à tour de bras. Ce malaise s’entendait ou plutôt, ne s’entendait pas. 

Ca rasait, plutôt, les murs, sur l’affaire Baupin. 

En revanche, sur le 49.3, ils étaient in-ta-ri-ssables

"C'est sûr, que beaucoup d’hommes n’ont pas envie de parler de cette histoire… "

Elle, c’est Delphine Batho, ex-ministre de l’Ecologie. Celle, qui a remué ciel et terre, toute la journée, pour qu’on en parle. 

Les assistantes, jolies cibles

Elle me raconte que ce matin, elle a demandé au groupe socialiste, s’il avait eu vent de plaintes, ou de faits, relatés par des femmes, (des assistantes parlementaires, notamment)

Silence, gêné…parait-il…

"Le président de groupe, Bruno Leroux, a répondu", dit-elle… qu’il allait voir"

A suivre, donc… de près. 

Autre femme en colère: Carine Berger

"Hier (lundi) soir, au bureau national, on a posé le problème sur la table, raconte la député socialiste. On était trois femmes, et un homme (un tout jeune). On a dit, qu’il fallait que la parole se libère. Personne ne réagissait, on a du gueuler ! Mais vraiment, crier ! pour se faire entendre"

Elle poursuit : "Et l’un des responsables du PS, a même, ricané, face à nous… "

Ricanements, haussements d’épaules

Ces femmes, décrivent, de la même manière cette zone grise où se mêlent dangereusement : draguouille, et, grosses blagues audibles au départ/rabaissâtes à la fin

"Les hommes, de pouvoir, n’aiment pas qu’on leur résiste. Et c’est partout, dans la société" , me dit une autre femme politique, en off. 

"Tant qu’on ne donnera pas davantage, de pouvoir, aux femmes… les hommes se trouveront plus légitimes… et s’arrogeront, toujours, plus de  droits… y compris, celui de faire pression !"

La voilà LA solution: donnez-nous, du pouvoir, du vrai ( et bien sûr, le salaire, qui va avec)

Mais, est ce qu’on ne s’éloigne pas, un peu trop, du sujet : le harcèlement ?

Pas vraiment…

"Il faudrait qu’il y ait, au moins 30% de femmes, dans les gros postes dans les entreprises, pour que les choses changent… que les femmes, soient, perçues et entendues, différemment", affirme Catherine Coutelle, la député, qui représente les femmes à l’assemblée Nationale. 

"On ne sort pas si facilement de 20 siècles, de domination masculine" , conclue-t-elle. 

Je m’en étrangle… 20 siècles !… ça commence à chiffrer

Même un bon 49.3, bien servi, bien balancé ne fera pas oublier, toutes ces pentes à remonter.

(Stéphane Le Foll, Ministre de l'Agriculture et Emmanuelle Cosse, épouse de Denis Baupin et ministre du Logement © MaxPPP)