C'est mon week-end, France info

La vie en roses à l'abbaye de Chaalis

Une escapade pour voir la vie en rose à moins de 50 km de Paris. Cap sur la Picardie dans le département de l’Oise pour vivre la 15e édition des Journées de la Rose. Coup d’envoi demain à l’Abbaye Royale de Chaalis, à Fontaine-Chaalis. Au moins dix-huit mille visiteurs attendus jusqu’à dimanche. Et cette année la marraine de l’événement c’est la comédienne Mathilde Seigner.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Le parc de l'abbaye de Chaalis, dans l'Oise. © Institut de France/Journées de la rose)

Mignonne allons voir samedi après-midi Mathilde Seigner assister au baptême de la rose qui portera désormais son nom. " La Rose, actrice au jardin ", c’est le thème de cette édition 2016 qui met le cinéma à l’honneur. Avec ses allées, ses statues et ses plans d’eau, l’Abbaye de Chaalis, son parc, sa chapelle offrent un très beau décor ! D’ailleurs, de nombreux films ont été tournés ici. Dont la Reine Margot et les Visiteurs.

A l’Abbaye de Chaalis, la reine des fleurs se compte par milliers

Avec des centaines de variétés. Dont le rosier grimpant "new dawn" (nouvelle aube) et sa tonalité rose tendre. La roseraie, 3 500 m2 possède une structure en carré inspirée des jardins persans. La géométrie, on n’a rien trouvé de mieux pour faire un lien entre l’homme et la nature. Et il y règne une atmosphère de sérénité qui parle véritablement à l’âme.

Sur place, plus d’une centaine d’exposants: rosiéristes, horticulteurs, pépiniéristes… leurs stands sont "plantés" dans le parc de l’abbaye. Dans l’atelier des parfums, on vous apprend à mettre au point une fragrance, vous repartez avec le flacon.

(© OT Sabine de Rozières)

L’abbaye de Chaalis, 18è siècle, abrite le musée Jacquemart-André mais aussi une galerie dédiée au philosophe Jean-Jacques Rousseau

Lequel écrivait aussi -on le sait moins- de la musique, ses partitions sont exposées. Rousseau arpentait les chemins boisés autour de l’Abbaye de Chaalis. Pour marcher sur ses traces, on se balade sur le sentier des Écrivains. Soit 5 km entre Chaalis et Ermenonville. Avec des paysages à la Corot, entre étangs et forêts. Pour la petite histoire, le promeneur solitaire était un dromomane. Autrement dit, Rousseau avait un besoin maladif, irrépressible de marcher. Il marchait tout le temps pour s’isoler du monde et pour botaniser.

A Ermenonville, un parc porte d'ailleurs son nom. Le Parc Jean-Jacques Rousseau est un très joli jardin paysagé à l’anglaise doté d’un lac avec au loin une petite île bordée de peupliers où se trouve le cénotaphe du poète, tombeau où il fut inhumé le 4 juillet 1778. Avant que ses cendres ne soient transférées au Panthéon seize ans plus tard. Marie-Antoinette est venue se recueillir ici même sur un banc, toujours présent, baptisé "le banc de la Reine".

Juste en face du parc, on peut séjourner dans le château d’Ermenonville où Rousseau vécut ses derniers jours

A partir de 110 euros la nuitée dans ce blanc château médiéval entouré de douves. Pour 50 euros, la Table du Poète y sert un menu «Jean-Jacques Rousseau »avec ris de veau, foie gras et dorade royale. C'est l'occasion peut-être de méditer sur cette recommandation (sage ou pas à vous de voir) de Rousseau, en bon œnologue il disait : "Méfiez-vous des gens qui ne boivent que de l’eau !" 

EN PRATIQUE

Les Journées de la Rose

Découvrir Chaalis

Découvrir Ermenonville

Le château d'Ermenonville

 

(Le parc de l'abbaye de Chaalis, dans l'Oise. © Institut de France/Journées de la rose)