Cet article date de plus de six ans.

La Rochelle, belle et rebelle, perle de l'Atlantique

écouter (5min)
C'est mon week-end! Chaque jeudi, sur France Info, des idées de balades et de découvertes avec Emmanuel Langlois. Aujourd'hui, vous nous emmenez à La Rochelle, en Charente-Maritime, au cœur de la façade Atlantique. Que se passe-t-il là-bas ce week-end ?
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
 (Les deux tours de la Rochelle témoignent de l'ouverture de la ville sur la mer © DR)
C'est mon week-end à La Rochelle, par Emmanuel Langlois
écouter

De la musique ! Le festival «Jazz entre les deux tours», qui commence à se tailler une belle réputation. Des concerts tous les soirs, des ateliers gratuits l'après-midi, et samedi, une grande fête du jazz de midi à minuit, douze heures non-stop avec déambulations dans les rues, et même un stage de claquettes !

 (Balade sur le vieux port de La Rochelle. Derrière, la rue du Temple © DR)

On se promène sur les quais, sur le Vieux-Port sur le cours des Dames. Et juste derrière le quai Duperré, toute la ville historique avec ses rues à arcades. La plus commerçante, c'est la rue du Temple, une des premières rues piétonnes en France. Et aussi la rue de l'Escale, construite avec les pavés que les marins rapportaient des Amériques pour lester leurs bateaux une fois livrées leurs cargaisons de sel. A voir aussi le marché central, sous la halle du XIXe siècle, tous les jours, pas mal de produits locaux. 

Pas que les filles de La Rochelle ! On a l'embarras du choix: l'aquarium, un des plus beaux de France, quai Louis Prunier, avec ses requins, sa forêt tropicale, son tunnel sous-marin et le ballet des méduses. 16 euros l'entrée, 12 pour les enfants.

 (Le musée maritime a été installé dans une ancienne frégate météo, le France 1 © DR)

Le musée maritime, pas très loin de l'aquarium, sur plusieurs bateaux à flots, on monte à bord d'un chalutier, d'un remorqueur et d'une ancienne frégate qu'on visite de la salle des machines à la passerelle du commandant en passant par la cuisine et les cabines. Pour toucher du doigt tous les métiers de la mer. 8 euros l'entrée. "C'était au départ l'idée de récupérer un bateau avant qu'il parte à la casse, explique Guillaume Krabal, chargé de la communication des musées à la mairie de La Rochelle. C'était une frégat météorologique, qui s'appelle le France 1, qui partait de La Rochelle réguièrement pour aller analyser la météo au milieu de l'Atlantique avant qu'il y ait les satellites et on l'a conservée. On l'a aménagée pour qu'elle soit visitable et on a agrandi le lieu, en plein coeur de ville, au pied des deux tours, on est vraiment au coeur du patrimoine maritime de La Rochelle."   

Le «Bunker», un musée de poche de 280 m2, rue des Dames, en plein centre ville, ce n'est pas une boîte de nuit mais l'ancien poste de commandement de l'armée allemande basée à la Rochelle pendant la Seconde guerre mondiale. Un endroit émouvant, complètement dissimulé, en sous-sol, sous les arcades. A l'intérieur, portes blindées et objets d'époque et mannequins de cire, une exposition retrace les heures noires d'une ville occupée. 7 euros l'entrée. 


Le muséum d'histoire naturelle, jardin et bâtiments magnifiques, sur trois étages. La scénographie a été repensée il y a 10 ans. Tout est vraiment axé sur la découverte. Un endroit pas très connu, avec de nombreux animaux empaillés, des lions, des tigres, et Zarafa, sur le palier du grand escalier, première girafe arrivée vivante en France, en 1827, offerte par le pacha d'Egypte au roi Charles X, bien connue depuis qu'un dessin animé a raconté son histoire. Les petits adorent !

Dans le Vieux La Rochelle, rue Saint Jean du Pérot, des restaurants à foison, toutes les spécialités. Et sinon, un nouvel établissement, le Prao, du nom des pirogues à balancier qu'on trouve dans tout l'Océan indien, rue Saint-Nicolas, au port des Minimes, l'ancienne rue des pêcheurs, qui joue la carte, du coup un peu courte, de la proximité et des produits frais. Il ne s'approvisionne qu'auprès de producteurs locaux. Goûtez le burger de poulet fermier pattes noires au vieux comté. Tout à côté, la cave de la Guignette, où venaient s'accouder les marins-pêcheurs. Aujourd'hui, c'est toute la jeunesse de La Rochelle qui vient prendre un verre, appuyée sur d'authentiques barriques.

 (Le restaurant le Prao, rue Saint-Nicolas, que des producteurs locaux! © DR)

Parce que l'histoire de La Rochelle est complètement liée aux pêcheurs et aux navigateurs. 2H à 3H de croisière au départ du Vieux Port, on fait le tour des îles : Aix, Ré, Oléron, et on s'approche de Fort Boyard, qui ne se visite pas. Un bon plan : on peut faire escale sur l'île d'Aix, Napoléon, une île sans voiture avec un seul hôtel. Il faut trois heures pour en faire le tour à pied, un peu moins à vélo, de plages en plages, c'est un vrai bonheur. Comptez 10 à 20 euros par personne la croisière selon la formule choisie.

Les huîtres, des Marennes Oléron, des L'houmeau, des Joguet. Et des moules aussi, les Charron. Une recette originale pour changer de la mouclade, l'éclade. On installe les coquillages en colimaçon sur une planche, avec des aiguilles de pins disposées par dessus. On les fait brûler. Quand les moules sont à point, elles s'ouvrent. Leur goût est inimitable !

Aller plus loin

Le festival Jazz entre les deux tours

L'aquarium de La Rochelle

Le musée maritime de La Rochelle

Le musée Le Bunker

Le restaurant le Prao

Le muséum d'histoire naturelle de La Rochelle

Les croisières Inter-Îles

L'Office de tourisme de La Rochelle

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.