Des mosaïques plein les yeux à Paray-Le-Monial

écouter (3min)

La Saône-et-Loire offre de jolies escapades culturelles le long du canal du Centre. On y découvre l’histoire captivante de la Vallée de la Céramique, notamment à Paray-le-Monial, célèbre pour sa basilique.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
A Paray-Le-Monial, on marche sur les pas des moines dans l'ancien prieuré clunisien, chef d'œuvre de l'art roman en Bourgogne. (TOURISMEPARAYLEMONIAL)

Paray-le-Monial compte environ 10.000 habitants. La ville s’est construite autour de la basilique du Sacré-Cœur, chef d’œuvre de l’Art roman. "C'est un lieu chargé d’histoire présent depuis mille ans dans notre belle cité. Son cloître date du XVIIIe siècle", commente la directrice de l’office de tourisme, Géraldine Ballot.

Sacrée "Cité internationale de la mosaïque" en 2018, Paray-Le-Monial cultive cet héritage issu du savoir-faire de Paul Charnoz. Cet industriel y a fondé en 1877 une grande fabrique de carrelages en grès cérame. Dans le musée qui porte son nom, tout au fond d’un hangar, on découvre une superbe fresque en mosaïque géante, qui lui a valu de recevoir une médaille d’or à l’exposition universelle de 1889 à Paris.

"C’est l’année de la tour Eiffel, et en s’approchant, on observe ce carreau à 14 couleurs. C’est le plus fin et le plus beau pour moi !", s'extasie Géraldine Ballot, spécialiste de l'Art roman".

A l'intérieur de la chapelle La Colombière, à Paray-Le-Monial (AIRPUR22)

La résurgence de la mosaïque dans l’Art déco s’est faite aussi grâce à l’essor industriel à la fin du XIXe siècle. Avec ses ferronneries, ses grandes formes rectangulaires et circulaires qui jouent par-dessus les mosaïques, la chapelle de La Colombière (1930) en est une belle illustration. Elle a été pensée par les maîtres-verriers et mosaïstes des ateliers parisiens Mauméjean.

"En nous rapprochant du chœur, si on lève les yeux, on aperçoit une coupole byzantine avec ses tesselles bleues et or, qui permettent d’imaginer les étoiles qui brillent sous la coupole."

La première fabrique de carrelage en grès cérame de Paray-le-Monial a été fondée en 1877 par l'artiste et industriel, Paul Charnoz. (PIERRE MOREL)

Voilà 10 ans, une Maison de la Mosaïque a même vu le jour à Paray-le-Monial. Ce centre d'art contemporain accueille des expos et proposent des ateliers.

Les tesselles qui permettent de créer une mosaïque sont coupées à l'aide d'une marteline. (LOIC NICOLOSO)

Et pour en voir encore de toutes les couleurs, rendez-vous à la maison d’hôtes Le Clos des étoiles dont la décoration des chambres alternent entre bleu cobalt et noir ébène !

EN PRATIQUE

Renseignements sur la destination Saône-et-Loire: www.route71.fr

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.