C'est mon week-end, France info

C'est mon week-end. Trois destinations pour prendre l'air en France cet été !

Voici trois activités originales et dépaysantes à vivre en Normandie, en Auvergne et en Ardèche pendant les grandes vacances.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Vol en biplan au-dessus de l\'Orne, en Normandie.
Vol en biplan au-dessus de l'Orne, en Normandie. (OFFICE DU TOURISME DE L'ORNE)

Alors pourquoi pas survoler cet été la campagne normande à bord d’un biplan ? Rendez-vous à l’aéroclub d’Argentan, à 49 km d’Alençon, pour une balade au-dessus de l’Orne, département riche en forêts domaniales.

On embarque à bord de la réplique d’un biplan Kiebitz des années 1930. "Je propose des vols de 25 minutes, 45 minutes ou d'1h15", détaille le guide-pilote Alexandre Grieve. Celui-ci souhaite plonger ses passagers à l’ère de l’aéropostale. Voilà pourquoi on enfile une combinaison de vol et un blouson de cuir époque Saint-Exupéry !

Le pilote franco-australien fait découvrir à bord de son biplan les terres de l\'Orne, entre histoire, nature et architecture.
Le pilote franco-australien fait découvrir à bord de son biplan les terres de l'Orne, entre histoire, nature et architecture. (OFFICE DE TOURISME DE L'ORNE)

On prend ainsi place, seul, à côté de l’aviateur

Dans cet appareil ultra léger, les amoureux de la nature remontent la vallée de l’Orne ; les passionnés d’architecture survolent le Haras-du-Pin et plusieurs châteaux de l’Orne (Sassy…), tandis que les historiens observent les routes empruntées par les Alliés pour encercler l’armée allemande, du 18 au 21 août 1944, sur le champ de bataille de la poche de Falaise. "Comme les troupes franco-américaines ont pris la ville d’Argentan, d’où l’on part, on observe les routes qu'elles ont empruntées, quels forêts et villages ont été traversés… Je replace les événements vus du ciel."

Vols en biplan à partir de 95 euros, accessible dès 12 ans.

ornetourisme.com  

Vélorail électrique sur voie ferrovaire réhabilitée

Et puis en Auvergne dans le Puy-de-Dôme, on s’élance sur le vélorail électrique du viaduc des Fades. Lancé l’été dernier, il est installé sur une voie ferroviaire réhabilitée qui emprunte la ligne de chemin de fer Lapeyrouse-Volvic fermée en 2007.

Depuis l’ancienne gare des Ancizes, et pour 39 euros, on prend place à 5 maximum à bord d’une locomotive. C’est parti pour 15 km aller-retour !

Le vélorail du viaduc des Fades fête sa première année d\'existence cet été. Plus de 23.000 personnes l\'ont déjà testé.
Le vélorail du viaduc des Fades fête sa première année d'existence cet été. Plus de 23.000 personnes l'ont déjà testé. (OFFICE DE TOURISME DE L'AUVERGNE)

Le gérant du site, Christophe Faivre explique que "le trajet-aller est descendant. On descend jusqu’au viaduc et on traverse trois tunnels dont un grand de plus de 300 mètres de long. Et ensuite, on arrive sur le viaduc qui fait 132 mètres de haut et on fait demi-tour. À la descente, vous allez à 25 km/h et quand on remonte, grâce à l’assistance électrique on est à 15 km/h."

Côté paysages, on est gâté ! Le viaduc surplombe la rivière de la Sioule et le barrage des Fades. On s’abreuve aussi des paysages vallonnés et boisés de la région des Combrailles, au nord-ouest du Massif central.

velorailduviaducdesfades.com

tourisme-combrailles.fr  

Cet été, on peut aussi aller randonner en famille avec des ânes en Ardèche

Le matériel est transporté depuis le village de Burzet (à 25 km d’Aubenas) par d’attachants compagnons de route. "On propose 1 âne pour 4 personnes. On limite la randonnée à 12 personnes, donc à des petits groupes. Il y a maximum trois ânes sur le parcours."

Aux côtés du guide Olivier Mathis, on chemine à travers les zones de pâturage et les forêts des monts d’Ardèche, entre 1 000 et 1 753 m d’altitude, en respirant le parfum des tulipes sauvages.

En Ardèche, le guide Olivier Mathis emmène les familles en rando-bivouac avec des ânes.
En Ardèche, le guide Olivier Mathis emmène les familles en rando-bivouac avec des ânes. (EXPLORA PROJECT)

"Tout cet ensemble est ponctué de plein de petits sommets qui sont d’anciens volcans, explique le montagnard. Ce sont pour la plupart des dômes aux formes assez atypiques. Par exemple le mont Gerbier de Jonc ressemble à une tête d’ogive ou de pain de sucre. Tandis que le mont des Cousses est complètement plat. Une montagne plate, ça surprend aussi !"

Le soir venu, on dort sous des tipis-tentes dans l’esprit des trappeurs. Cette rando-bivouac de 5 jours coûte 590 euros.

explora-project.com

Vol en biplan au-dessus de l\'Orne, en Normandie.
Vol en biplan au-dessus de l'Orne, en Normandie. (OFFICE DU TOURISME DE L'ORNE)