C'est mon week-end, France info

C'est mon week-end. Découvrir Paris via de bonnes adresses gourmandes

De nombreuses applications ou agences proposent des visites gastronomiques de Paris.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La ville de Paris vue du ciel.
La ville de Paris vue du ciel. (YURIKO NAKAO / GETTY IMAGES EUROPE)

Pour découvrir Paris sous un autre angle, plusieurs agences proposent des parcours gastronomiques assez alléchants en rencontrant des artisans de bouche de la capitale. Original Food Tour et Secret Food Tour présentent des visites guidées, d’autres sont auto-guidées. Dans cette catégorie, nous avons testé le Food Trip. Comment ça marche ? Il faut d'abord télécharger l'application mobile pour géolocaliser les 25 artisans référencés dans cinq quartiers de Paris. Ensuite, il faut choisir les produits que vous souhaitez déguster, on vous remet un livret papier et c’est parti !

Première dégustation dans la boutique Terres de café 

34, rue des Blancs-Manteaux, en plein cœur du Marais, un espace très cosy permet de savourer des cafés du monde entier installé dans un fauteuil suspendu en osier. C'est la boutique Terres de café. "Je vous fais un espresso ?", lance Joachim derrière son comptoir. Lui, c’est le barista. Il nous a fait déguster un café originaire du Panama qui a été récolté sur le volcan Baru. Corsé ! "C’est vraiment du café de terroir, d’un micro-domaine, d’une micro-ferme et vous avez un café qui a une acidité en attaque un petit peu florale et tout de suite après vous êtes dans le côté chocolaté, chocolat au lait. Et, il n’y a pas d’amertume, car un bon café n’a pas d’amertume", selon Joachim.

Près de l’Hôtel de Ville, une nouvelle boutique de cannelés

"Tout est cuisiné sur place et par nous deux", lance Aude. Aux deux cannelés, 72 rue de la Verrerie, la boutique spécialisée dans la pâtisserie bordelaise est le reflet d'une histoire peu banale entre deux jeunes femmes prénommées Aude. Elles se rencontrent lors d'un voyage à Ushuaïa et, à leur retour, elles décident d’ouvrir une boutique de cannelés. L’une travaille dans la finance, l’autre dans l’industrie, elles ont passé un CAP pâtisserie l’an dernier. Leur marque de fabrique, c’est de revisiter les fameux cannelés sucrés bordelais avec des recettes salées.

"En ce moment on a des cannelés au poulet à la truffe, celui de cette semaine se compose de patate douce, ail et jambon blanc, détaille Aude Langlais. Vous avez aussi curry-céleri et il y en a un qui fait peur, mais qui marche très bien : c’est le boudin noir-pommes. Cela marche hyper bien pour l’apéro et pour le brunch." À n’en pas douter, les religieuses de Sainte-Eulalie en Gironde qui auraient inventé le cannelé au XVIIIe siècle les auraient appréciés !

Un bar à thé dans le quartier de Montorgueil 

Nous voici chez Kodama, 30 rue Tiquetonne. Vincent et Martin les fondateurs fabriquent tous leurs thés, de vrais alchimistes. C’est de l’alchimie, sauf qu’en plus des feuilles de thé, on utilise des épices, des écorces, des pétales de fleurs, des huiles essentielles. Ils essaient vraiment de travailler comme des nez le feraient sur un parfum pour atteindre l’histoire qu’on a envie de raconter. Nous vous laissons imaginer les histoires cachées sous les noms évocateurs de leurs thés essentiellement japonais : "pas sur la bouche", "liaison dangereuse", "la part des anges". Et boire du thé glacé quand il neige, c'est réconfortant. Feuilles de thé vert, de basilic, écorce de citron et chair de pamplemousse, c'est la recette du poids plume, un thé très subtil.

Avec cette balade gourmande, on visite vraiment Paris. On se retrouve dans des petites rues par lesquelles on ne serait peut-être jamais passé, même quand on est Parisien ! Il y a un petit côté carte aux trésors très ludique. On rencontre des artisans passionnés et le prix est accessible. Il débute à partir de 35 euros pour six dégustations.

La ville de Paris vue du ciel.
La ville de Paris vue du ciel. (YURIKO NAKAO / GETTY IMAGES EUROPE)