Cet article date de plus d'un an.

Vélo : être bien assuré au meilleur prix

Vous circulez en vélo. Mais êtes-vous bien assuré ? Est-ce qu’une assurance est obligatoire ? Combien ça coûte ? Les conseils de Fanny Guinochet.

Article rédigé par franceinfo - Fanny Guinochet
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 92 min
Une femme circule dans les rues du centre-ville de Lille (Nord). (AURÉLIEN ACCART / RADIO FRANCE)

Pour savoir si on doit s'assurer si on roule à vélo, tout dépend du type de bicyclette que vous utilisez. Sans assistance électrique, l’assurance n’est pas obligatoire, vous devez cependant réparer les dommages que vous causez aux autres, si vous percutez un piéton, par exemple, vous pouvez souscrire une garantie responsabilité civile. Elle est souvent incluse dans une assurance multirisque habitation.

Vous n’avez rien à payer en plus, mais il faut déclarer votre vélo à votre assureur quand vous l’achetez. Si votre vélo est électrique, tout dépend de la puissance de votre vélo, l’assurance n’est pas obligatoire si sa puissance ne dépasse pas 250 watts et si sa vitesse ne va pas au-delà de 25km/h. Au dessus de ces seuils, votre vélo est assimilé à une moto et là, il vous faut obligatoirement une assurance que vous devez souscrire chez une compagnie ou un courtier : la plupart des sociétés ont des offres spécifiques. Et comme toujours, le mieux est de demander des devis, pour comparer les prestations et les coûts. Les tarifs sont assez larges, ça peut aller d’une petite centaine d’euros par an à 300 euros. Attention aussi aux exclusions, en fonction du dommage, de la vétusté de votre vélo, etc.  

Des assurances contre le vol existent  

Les vélos électriques sont très prisés donc c’est évidemment recommandé. Les assurances incluses dans un contrat habitation multirisques ne fonctionneront que si vous avez fait le nécessaire, ce qui veut dire avoir bien attaché votre vélo – parfois vous devez avoir des antivols agréés spécifiés dans une liste précise, on peut vous demander de graver votre vélo, etc.

Les assurances uniquement pour le vol varient en fonction du modèle, si c’est un vélo de ville basique on en trouve à trois euros par mois, pour un électrique cela peut aller de cinq à 50 euros par mois, et si c’est un modèle très haut de gamme c’est encore plus cher. Certaines enseignes comme Décathlon, qui est un des plus gros vendeurs de vélo, proposent une assurance quand vous achetez un modèle chez eux. Quoiqu’il en soit, vérifiez la franchise qui vous sera appliquée en cas de vol ou de casse, et le taux de vétusté du vélo, c’est à dire sa valeur par rapport à son montant neuf.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.