C'est mon boulot, France info

Webcam, chat : les nouveaux outils de l'entretien d'embauche

Un salon d'emploi d'un genre encore assez nouveau s'ouvre mardi : les Monster eDays permettent de passer des entretiens de recrutement en ligne, sans piétiner toute une journée dans un salon d'emploi bondé. Entre les job datings, les réseaux sociaux, les sites d'emploi, les pages recrutement des entreprises et même les applications sur appareils mobiles, les moyens de postuler se renouvellent. La plupart demandent une maîtrise parfaite des nouvelles technologies.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Peut-on encore chercher un emploi si on ne maîtrise pas parfaitement les nouvelles technologies ? Dans beaucoup de secteurs, c'est de plus en plus difficile. A la pointe de ces nouveaux moyens de recrutement, les salons d'emploi virtuel, comme le Monster EDays qui débute demain.

Gros lot : un CDD de deux mois

L'Espagne, son taux de chômage de plus de 26%. Là aussi on invente de nouveaux mode de recrutement. Dans un village d'Andalousie, où un travailleur sur deux est privé d'emploi, le maire a eu l'idée d'organiser une loterie. A gagner : pas un demi-cochon ou une télévision, mais un emploi de deux mois. Le dernier qui a été mis en jeu est un job de guichetier à la piscine municipale. C'est le 35e poste pour lequel le maire a préféré s'en remettre au hasard. Ce sont évidemment des emplois peu ou pas qualifés. Ils sont ouvert pour un, deux ou trois mois. Ca fait cinq ans que le maire d'Alameda organise cette loterie du travail. La première fois, ils étaient trente à concourir pour un poste de nettoyeur public. Cette fois-ci, pour le guichetier de la piscine, ils étaient cinq cents.

(©)