C'est mon boulot, France info

Room Seasons : la gastronomie jusque dans votre chambre d'hôtel

REDIFFUSION du 18 avril 2014 | Ils sont jeunes et ils ont décidé de créer leur entreprise. Ceux-là ont décidé de rejoindre les quelque 600.000 Français déjà installés à Londres. Nicolas, Alexandre et Damien ont décidé d'y lancer un service de restauration innovant : Room Seasons. La gastronomie apportée jusque dans votre chambre d'hôtel.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Room Seasons : la gastronomie jusque dans votre chambre d'hôtel)

Prenez trois copains, laissez-les mariner pendant trois ans à l'institut Paul Bocuse, à Lyon, envoyez-les quelque temps mûrir à l'étranger, saisissez leur idée, bien fraîche et originale, et servez le tout dans la bouillonnante capitale anglaise. Vous avez Room Seasons. Un service à la chambre, un room service, pour les hôtels trois et quatre étoiles qui n'en disposent pas. Ils avaient pensé à Paris, Berlin ou Madrid. Ce sera Londres.

Nicolas et Damien, tous les deux issus de la filière "management" de l'Institut Paul Bocuse, et Alexandre, le cuisinier, lui aussi sorti de la grande école lyonnaise, se sont installés dans l'ouest londonien. Leur étude de marché leur a permis d'identifier 17.000 chambres d'hôtels dans un rayon de 12 minutes en deux-roues. La clientèle : des voyageurs d'affaires et des touristes qui veulent manger - bien - sans quitter leur établissement.

Ils démarchent les hôtels de luxe. Ils leur font goûter leurs petits plats. Room Season devient "le" room service de l'hôtel, qui touche une commission à chaque plat commandé. Trente minutes pour préparer, un quart d'heure pour livrer. Ils ont déjà embauché cinq personnes. Sept mois seulement après le lancement, la mayonnaise a bien pris.

Pour démarrer cette activité, ils ont dû créer une cuisine de toute pièce et pas n'importe où : il fallait trouver dans le bon quartier, près des hôtels. Le tout leur a coûté 60.000 pounds, environ 80.000 euros. Leur porte d'entrée a été une association, le Prince's Trust, financée par le prince Charles pour aider les jeunes entrepreneurs à se lancer. Créer sa boîte à Londres, quand on est Français, ça a été la partie la plus facile.Trois heures et quelques clics. Et tout ça dans une ambiance qui favorise la prise de risque. "Ici, on nous donne notre chance ", dit Nicolas. Et leur jeune âge, entre 23 et 25 ans, a plutôt joué en leur faveur.

Ils travaillent 12 à 15 heures par jour, s'accordent quand même un jour de congé par semaine. Ils veulent maintenant ouvrir de nouvelles cuisines et s'attaquer aux autres quartiers de Londres.

 

(Room Seasons : la gastronomie jusque dans votre chambre d'hôtel)