C'est mon boulot, France info

Rentrée des classes : pouvez-vous aménager vos horaires de travail pour accompagner vos enfants ?

Vous vous demandez peut-être comment vous allez vous organiser lundi, pour la rentrée des classes. Allez-vous pouvoir arriver en retard au travail,  partir plus tôt pour être à la sortie de l'école, ou ne pas travailler du tout le premier jour ? 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des enfants, accompagnés de leurs parents, attendant de faire leur rentrée dans une école de Vertou (Loire-Atlantique), le 4 septembre 2017.
Des enfants, accompagnés de leurs parents, attendant de faire leur rentrée dans une école de Vertou (Loire-Atlantique), le 4 septembre 2017. (LOIC VENANCE / AFP)

Malgré ses 3 000 pages, le Code du travail ne consacre pas une ligne à la rentrée des classes. Mariage, naissance, décès, plusieurs cas de figures sont prévus, mais pas le premier jour d'école des petits qui est, pourtant, un véritable événement. Qu'est-il possible de faire ? Pour le savoir, il faut commencer par aller jeter un œil à sa fiche de paye : c'est sur ce document que vous saurez à quelle convention collective vous êtes rattachés.

Certains conventions collectives ont prévu le cas

Certaines de ces conventions ont tout prévu et sont parfois généreuses. C'est le cas de celle des assurances. La convention collective vous octroie une journée d'absence rémunérée par an pour la rentrée d'un ou de plusieurs enfants de moins de sept ans. Au-delà, on considère qu'ils font leur rentrée tout seuls.

Il en est de même si vous travaillez dans le secteur de la propreté : vous avez droit à une journée de congés payés si votre enfant rentre à l'école pour la première fois. Si votre secteur est celui des espaces de loisirs, des attractions ou du domaine culturel, il est possible de prendre une demi-journée, jusqu'à ce que votre enfant ait 12 ans. Les métiers de la pub, ceux de la pâtisserie ou de l'ameublement permettent également de vous organiser pour la rentrée de vos enfants.

Une autorisation à demander par écrit

Si votre convention collective ne prévoit rien, il va falloir voir ce qui se fait dans votre entreprise dans la mesure où il peut y avoir un accord ou des usages. Vous avez peut-être reçu un mail vous rappelant ce qu'il est possible de faire. Si cela n'est pas le cas, il va falloir prendre la plume et rédiger une lettre vendredi 31 août au plus tard. En effet, vous devez annoncer votre retard 48 heures à l'avance et demander une autorisation exceptionnelle d'arriver en retard, partir plus tôt ou rattraper le temps perdu.

Le plus important est de le faire par écrit mais gardez en tête, évidemment, que votre employeur n'est tenu à rien et peut ne pas répondre ou refuser. Sachez alors que si vous manquez des heures de travail, vous vous exposez à une sanction. Mais généralement, cela s'arrange et il n'y a pas de trace de ce type de conflit dans la jurisprudence du travail.

Des enfants, accompagnés de leurs parents, attendant de faire leur rentrée dans une école de Vertou (Loire-Atlantique), le 4 septembre 2017.
Des enfants, accompagnés de leurs parents, attendant de faire leur rentrée dans une école de Vertou (Loire-Atlantique), le 4 septembre 2017. (LOIC VENANCE / AFP)