C'est mon boulot, France info

Quarante idées de business originaux : des éléments de décoration réalisés à partir de morceaux de zinc des toits de Paris

Tout l'été, Philippe Duport donne la parole à ceux qui se sont lancés dans des aventures inspirantes. Lundi, Constance Fichet-Schulz qui utilise des morceaux de toits parisiens pour en faire des oeuvres d'art.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un élement décoratif réalisé à partir d\'un morceau de zinc des toits de Paris.
Un élement décoratif réalisé à partir d'un morceau de zinc des toits de Paris. (Raphael Metivet.)

Elle a toujours plein d'idées, Constance Fichet-Schulz. Elle avait déjà créé une plateforme pour s'initier aux métiers d'art, pour fabriquer ses propres objets avec les meilleurs artisans et pendant le premier confinement, une nouvelle idée de business germe dans son esprit : "À ce moment là, je réfléchissais à mon balcon et il y avait des feuilles de zinc, tout simplement parce qu'on était au cinquième étage face aux toits de Paris. Je me suis dit que cela pouvait faire un excellent objet." Elle a donc l'idée de récupérer de véritables feuilles de zinc pour en tirer des objets décoratifs, des petites plaques avec, imprimé dessus, le plan de Paris, le lieu d'où  proviennent ces plaques.

Constance Fichet-Schulz écume les chantiers, elle est en contact avec les entreprises de couverture pour récupérer la matière première. "Toits de Paris" en est à sa troisième vague de production, après s'être lancé en septembre dernier. Le succès est étonnant. Il n'a fallu lever que 6 000 euros sur une plateforme de financement participatif pour démarrer l'activité et les projets de nouveaux objets à base de zinc de Paris sont légion. Constance Fichet-Schulz est persuadée que la crise, avec un retour aux sources, a joué un rôle dans son succès.

Un élement décoratif réalisé à partir d\'un morceau de zinc des toits de Paris.
Un élement décoratif réalisé à partir d'un morceau de zinc des toits de Paris. (Raphael Metivet.)