Cet article date de plus de deux ans.

Quarante idées de business originales : une formation destinée aux mamans qui souhaitent devenir community manager

Tout l'été, Philippe Duport donne la parole à ceux qui se sont lancés dans des aventures inspirantes. Mercredi 18 août, Nathalie Grivaud-Morvillez, qui forme des mères de famille à animer les réseaux sociaux d'une marque depuis chez elles.

Article rédigé par franceinfo, Philippe Duport
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Travailler de chez elles permet à des mères de famille de pouvoir mieux concilier vie professionnelle et vie personnelle. Photo d'illustration. (ALEXIS SCIARD / MAXPPP)

Mamans digitales est une société fondée par Nathalie Grivaud-Morvillez, une maman de quatre enfants qui a travaillé vingt ans dans le marketing digital. Elle propose aujourd'hui une formation de douze semaines pour donner un nouveau métier aux mères de famille : "C'est une entreprise qui aide les mamans à devenir community manager en free lance, donc à gérer les réseaux sociaux pour les marques, sur Facebook, Twitter, Instagram et LinkedIn, pour qu'elles puissent travailler de chez elles et pouvoir mieux concilier leur vie professionnelle et leur vie personnelle", explique Nathalie Grivaud-Morvillez.

Mais pourquoi spécifiquement community manager ? "Parce que c'est un métier qui est assez simple finalement par rapport à d'autres métiers du marketing digital, répond Nathalie Grivaud-Morvillez. On n'a pas besoin de connaître le développement. On n'a pas besoin de connaître des métiers très poussés de graphisme par exemple."

On peut se lancer assez facilement. Même quand on n'y connaît absolument rien ni en marketing, ni en commercial, ni en marketing digital

Nathalie Grivaud-Morvillez

sur franceinfo


La formation se déroule sur mobile, en douze semaines. Il y a parmi les 500 mamans déjà formées d'anciennes médecins, d'anciennes sages-femmes et des comptables reconverties, qui veulent une nouvelle vie professionnelle. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.