C'est mon boulot, France info

Plus de 200.000 postes grâce à la rénovation énergétique

"C'est mon boulot" explore tout l'été des idées de métiers pour les jeunes. Certaines professions peinent à attirer les candidats et ne connaissent pas le chômage. C'est le cas du bâtiment, qui a besoin de conducteurs de travaux.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Un conducteur de travaux aguerri gagne très bien sa vie, jusqu'à 4.500 euros mensuels © MaxPPP)

Dans le bâtiment, la transition énergétique, c'est du boulot pour des dizaines de milliers de jeunes aujourd'hui et à moyen terme pour effectuer les rénovations nécessaires. Rien que pour cette année, on a besoin de près de 7.000 jeunes : des chefs de chantiers et des conducteurs de travaux. Dans un cas sur deux, ces embauches sont compliquées, faute de candidats. On manque de jeunes volontaires pour faire ces métiers. Et pourtant, si on se projette en 2020, on parle de 230.000 créations d'emploi sur les chantiers de rénovation énergétique.

La quasi-certitude de trouver un emploi

Si la profession de chef de chantier ne fait pas rêver les jeunes, le métier est pourtant passionnant : on travaille en équipe et on fait le lien entre tous les intervenants d'un chantier. On assure la qualité, le respect du budget et des délais. On gère les démarches administratives tout en étant sur le terrain. Sans compter que dans le secteur des travaux publics, il y a des possibilités de travailler à l'étranger.

Pour Barbara Muntaner, rédactrice en chef de cidj.com, le site du centre d'information jeunesse, si on suit la bonne formation, il n'y a pas de doute à avoir, on trouvera un emploi :

"On peut préparer un BTS bâtiment ou travaux publics, un DUT de génie civil avec une orientation travaux publics, il y a aussi des écoles spéciales de travaux publics . On peut démarrer avec un BTS. "

Le métier cherche à se féminiser. Les filles ne doivent donc pas hésiter à se lancer. Quant aux salaires, ils sont plutôt attractifs avec de 3.000 à 4.500 euros mensuels bruts pour un conducteur de travaux confirmé.

(Un conducteur de travaux aguerri gagne très bien sa vie, jusqu'à 4.500 euros mensuels © MaxPPP)