C'est mon boulot, France info

Microsoft veut initier 300.000 jeunes de banlieue à la programmation informatique

Les jeunes des banlieues, plus que les autres, sont attirés par les métiers du numérique. Un secteur qui pourrait justement connaître une pénurie de talents,d'où l'idée de ce programme lancé hier par Microsoft et le ministère de la Ville. Trois cent mille jeunes des "zones urbaines sensibles" à qui on va faire découvrir la programmation, le code informatique, pour mieux les préparer à l'emploi.

(©)

Les jeunes qui habitent dans les "zones urbaines sensibles" seraient plus attirés que les autres par les métiers du numérique, de l'informatique.

Ils sont 80% à se voir un avenir dans ces professions, contre 69% pour l'ensemble de la population.

C'est un sondage publié hier par Microsoft qui l'affirme.
Mieux, ils sont neuf sur dix à penser que l'école devrait les former à la programmation informatique. Ils demandent non pas à apprendre à se servir d'un ordinateur, en consommateur, parce que ça évidemment ils savent le faire.

Non, ce qu'une plus grande proportion de jeunes de banlieue voudrait, c'est apprendre à soulever le capot : savoir écrire des lignes de code, apprendre à programmer, voire créer sa start up.

D'où cette promesse assez spectaculaire lancée justement par Microsoft. Un engagement : celui d'initier pas moins de 300.000 jeunes dans les quatre prochaines années à la programmation. L'une des raisons de cette action : on manquerait de talents en informatique.

Qui sont au juste ces "développeurs" dont on manquerait ? Pour faire simple ce sont des gens qui parlent les langages de l'ordinateur, qui codent, qui font évoluer l'informatique. Les Français, avec les Indiens, sont réputés pour être les meilleurs du monde dans ces spécialités. Et Microsoft fait le pari que les jeunes des banlieues françaises ont un avenir dans ce secteur. Même s'ils peuvent échouer dans le système scolaire classique, ils sont capables de figurer parmi cette crème de la crème. Qu'il y a là un immense réservoir de talents. Et donc d'emploi.

Ce programme dont parle Microsoft a donc été co-signé hier par le ministre de la Ville. Trois cent mille jeunes de banlieue initiés à l'informatique . Ca passera par exemple par des journées où les salariés de l'entreprise vont apprendre aux jeunes à coder. 20% des mille cinq cents salariés de l'entreprise vont s'y coller. Et puis il y a aussi le financement d'"écoles de la deuxième chance". Parmi ces écoles de la deuxième chance il y a par exemple la Web Academy, qui forme des jeunes sans qualification, des jeunes décrocheurs, en deux ans, au métier de développeur informatique.

De plus en plus de Français rêvent de créer leur entreprise

Près d'un tiers des Français envisageraient de créer ou de reprendre un jour une entreprise. C'est le journal Les Echos qui révèle ce sondage. Un chiffre qui est à son plus haut niveau depuis quinze ans. Pour 83% des Français, créer sa propre entreprise est une forme d'ascension sociale.

Sûrement aussi un moyen d'échapper au chômage. Le même sondage fait ressortir deux autres idées intéressantes : la plupart des personnes interrogées pensent qu'il est difficile de créer une entreprise aujourd'hui en France et surtout que l'école ne prépare pas du tout à cette voie.
Un sondage réalisé à l'occasion du salon des entrepreneurs, qui va se tenir la semaine prochaine, les 5 et 6 février à Paris.

(©)