C'est mon boulot, France info

Les métiers qui recrutent malgré la crise : les services à la personne

Tour d'horizon des métiers qui recrutent malgré la crise. À commencer par les professions des services à la personne, des métiers à qui la crise sanitaire a même donné un coup de fouet.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un homme apporte son soutien à une personne agée en fauteuil roulant. Photo d\'illustration.
Un homme apporte son soutien à une personne agée en fauteuil roulant. Photo d'illustration. (CHRISTIAN BEUTLER / MAXPPP)

Que l'on prenne les statistiques de Pôle emploi ou celles du ministère du Travail, le service à la personne est le secteur qui continue de recruter. Confirmation de Didier Chateau, fondateur de la Générale de services, un réseau qui ouvre une nouvelle agence tous les mois. Il est également administrateur de la Fédération des entreprises de services à la personne :"C'est le premier secteur créateur d'emplois. C'est celui qui est le plus demandé. On est sur des mouvements de fond qui s'accélèrent. Le nombre annoncé c'est plus de 500 000 emplois dans les cinq prochaines années."

Les seniors veulent désormais rester à leur domicile de plus en plus longtemps. Un mouvement qui crée de l'emploi : "Principalement on est à la recherche d'auxiliaires de vie, idéalement diplômés, avec de l'expérience. C'est devenu une denrée extrêmement rare, puisque le maintien à domicile est devenu un sujet sociétal important, mais on est toujours en recherche d'aides ménagères, ménage, repassage, entretien du cadre de vie, et la garde d'enfant reste un secteur très dynamique."

L'effet de la crise sanitaire

Paradoxalement, la crise sanitaire a donné un coup de pouce à tous ces métiers.  Didier Chateau nous dit pourquoi : "L'effet numéro un, c'est de s'apercevoir que le domicile est un lieu sûr. Pour une personne âgée, plus sûr que de nombreux établissements sanitaires, et pour les particuliers, c'est devenu un lieu de travail. Du coup, on retrouve le phénomène de cocooning, où le domicile devient un lieu de protection, en période de crise sanitaire, et du coup il faut qu'il soit adapté, transformé, propre. Du coup il y a une vraie économie autour du domicile, qui s'organise et qui s'accentue. C'est un phénomène qui existait déjà, la crise l'a accentué."

Dans ce secteur, grâce notamment aux chèques emploi service, on est passé d'une économie souterraine à du travail de plus en plus déclaré, organisé en grands réseaux. Et les perspectives d'évolution existent : "Une auxillaire de vie, et même une aide ménagère qui commence par faire du ménage va pouvoir rapidement accéder à des métiers d'auxilliaire de vie, qui va ensuite pouvoir être tutrice, chef d'équipe, responsable de secteur et pourquoi pas responsable d'agence." Le secteur des services à la personne est d'ailleurs le premier utilisateur de la VAE, la validation des acquis de l'expérience, qui permet d'évoluer dans son métier.

Un homme apporte son soutien à une personne agée en fauteuil roulant. Photo d\'illustration.
Un homme apporte son soutien à une personne agée en fauteuil roulant. Photo d'illustration. (CHRISTIAN BEUTLER / MAXPPP)