C'est mon boulot, France info

La formation de 500.000 chômeurs fera-t-elle baisser chômage ?

François Hollande doit annoncer aujourd'hui son "plan d'urgence" pour l'emploi. Parmi les mesures attendues, 500.000 formations supplémentaires pour les chômeurs. Rien que pour cette disposition, il faudra trouver plus d’un milliard d'euros. Mais ce plan suffira-t-il à faire baisser le chômage ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(photo prétexte © Maxppp)

La réponse est : oui, il pourra y contribuer, parce que la formation professionnelle, ça marche... à condition de bien viser. Quand ça concerne des métiers "en tension", des secteurs où on a besoin d'embaucher, c'est efficace. Selon Pôle Emploi, 57% des demandeurs d'emploi qui sont passés par ce dispositif ont retrouvé du boulot six mois après avoir suivi leur formation. Depuis trois ans un programme de "formations prioritaires" est en place. Près de 3 chômeurs sur cinq qui retrouve un travail, ça n'est pas si mal. Il s'agit donc d'étendre ce programme et de passer donc à 500.000 personnes formées. Vous l'avez dit, un milliard d'euros pourrait être débloqué. Mais c'est justement là où le bât blesse.

1.000.000.000 d'euros, c'est beaucoup

Un milliard d'euros c'est beaucoup d'argent, surtout quand les budgets sont au régime, mais pour financer 500.000 formations vraiment qualifiantes, qui donnent un métier, donc forcément assez longues, c'est un peu juste. Un milliard d'euros ça parait beaucoup, mais il faut savoir que former 500.000 chômeurs, ça revient à doubler l'effort de formation pour les sans-emplois. Le budget qui leur est alloué est d'aujourd'hui de quatre milliards d'euros. Si on ajoute un milliard, on est donc loin de doubler le budget formation des chômeurs. C'est trois milliards de plus qu'il faudrait dépenser. Ca parait beaucoup, mais c'est encore peu pour rattraper le retard qu'a pris la formation des chômeurs. En dix ans, le nombre des sans-emploi a grimpé de 40%. Pendant le même temps, l'argent consacré à leur formation n'a augmenté que de 10%...

Pourquoi a-t-on à ce point négligé la formation professionnelle des chômeurs ?

Parce que ceux qui orientent les fonds pour la formation, les organisations patronales et syndicales, s'intéressent davantage à ceux qui sont en entreprise et moins au chômeurs. Depuis des années en France, on s'est surtout occupé de l'adaptation des salariés à leurs postes de travail. On a cherché à donner de nouvelles compétences à ceux qui ont déjà du boulot. En oubliant les personnes les plus éloignées de l'emploi et qui ont le plus besoin de mise à niveau pour rejoindre le marché du travail.

On dit aussi que faire entrer 500.000 chômeurs en formation c'est aussi un façon de faire baisser les chiffres du chômage... C'est vrai mais ça dépend de quelle formation on parle. Si on envoie les gens se former quatre ou six mois pour apprendre un métier oui, ça va se voir. Mais si, comme on peut le craindre, on en dirige une bonne partie vers des formations courtes, juste histoire de les sortir de l'inactivité, alors ces gens, on les retrouvera le mois suivant aux guichets de Pôle Emploi...

(photo prétexte © Maxppp)