C'est mon boulot, France info

Ils travaillent après 65 ans : obligée de travailler comme secrétaire médicale pour compléter sa toute petite retraite

Par goût, par obligation, pour joindre les deux bouts, toute la semaine on s'intéresse à ceux qui travaillent au-delà de 65 ans. Vendredi, Christine, 65 ans, secrétaire médicale, qui aime son métier mais qui est surtout obligée de travailler pour compléter sa toute petite retraite.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un secrétariat médical. Photo d\'illustration.
Un secrétariat médical. Photo d'illustration. (MAXPPP)

C'est une histoire comme il y en a tant, celle d'une petite entreprise qui se fait racheter par une grosse. Dans le labo où travaille Christine, il y a quatre secrétaires médicales. On décide d'en supprimer deux. Christine a 62 ans. On la presse "d'aller se reposer". De prendre sa retraite, volontairement. Plutôt que de la licencier, comme elle y aurait eu droit. Elle cède. Elle n'était pas avertie, pas prête : "Maintenant, je réalise que je me suis fait drôlement avoir". C'est là, trop tard, qu'elle réalise qu'elle va toucher une toute petite retraite : "C'est une catastrophe, car j'ai une carrière uniquement en CDD". Résultat : "623€". Auxquels il faut rajouter 200 euros de retraite complémentaire. Soit 823 euros pour vivre chaque mois, avec un loyer de 400 euros, à Pessac, en Gironde. Christine doit donc continuer à travailler. Elle écume les agences d'intérim, les annonces de Pôle emploi. Avec un succès divers : "J'en trouve, et des fois je n'en trouve pas, et là, ce sont des mois difficiles."



Mais elle réussit à enchaîner les missions. 300 ou 400 euros par mois. Pour l'instant son âge n'est pas un obstacle. La solution ce serait un peu plus de stabilité : "Ça ne me fait pas peur de travailler, je n'ai pas envie d'aller en maison de retraites. Le CDI à temps partiel, ce serait l'idéal." Christine compte beaucoup sur la retraite plancher à 1 000 euros, promise dans le cadre de la réforme sur les retraites et si elle touchait, disons 1 500 euros par mois, est-ce qu'elle travaillerait encore ? : "Non, je crois que je m'organiserais de petits voyages." Christine, 65 ans, qui aime son métier d'assistante médicale, mais qui doit continuer à travailler pour joindre les deux bouts. Tous ces portraits de retraités à réécouter sur franceinfo.fr

Un secrétariat médical. Photo d\'illustration.
Un secrétariat médical. Photo d'illustration. (MAXPPP)