C'est mon boulot, France info

Formation professionnelle : comment doubler son capital en quelques clics

Seuls 1,7% des salariés ont eu recours au compte personnel de formation (CPF). Essentiellement des cadres et des professions intellectuelles supérieures, mais beaucoup moins d'ouvriers. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un salarié consulte sur son ordinateur son compte personnel de formation.
Un salarié consulte sur son ordinateur son compte personnel de formation. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)

Qui veut gagner 1 125 euros ? C'est possible en quelques clics, tout à fait légalement. Il s'agit de transférer les droits de son ancien DIF, le droit individuel à la formation, vers le nouveau CPF, le compte personnel de formation. Mais attention, il ne faut pas tarder. On n'a que jusqu'à la fin de l'année pour réaliser cette opération intéressante et faire gonfler d'un coup l'enveloppe dont on dispose pour s'acheter une formation. Et vous savez que depuis le lancement de l'appli "moncompteformation", on peut choisir, s'inscrire et payer une formation professionnelle depuis son téléphone portable.

Jusqu'à 3 200 euros pour financer sa formation

On a un certain capital sur ce CPF : 500 euros par an pour la plupart des salariés. Eh bien, ce que la Caisse des dépôts et consignations, qui est derrière le CPF, propose, c'est de doubler d'un coup votre capital. Comment ? En allant donc piocher dans les réserves qui dorment, c'est à dire les droits accumulés sur votre ancien DIF. Ce "droit individuel à la formation" n'existe plus en tant que tel depuis 2015, il a été remplacé par le CPF, mais les sous qui y sont attachés sont toujours là. Selon les calculs de la Caisse des dépôts, chaque salarié dispose en moyenne de 1 125 euros de réserve. Pour connaître la somme dont vous disposez, il faut vous reporter à votre bulletin de salaire de décembre 2014 ou janvier 2015. Ou demander une attestation sur l'honneur de la part de votre entreprise.

1 125 euros c'est une moyenne. Mais plus de 2,5 millions de salariés ont atteint le plafond de 120 heures de DIF, soit 1 800 euros qui pourraient être transférés sur le nouveau CPF. Quand on a le maximum de DIF et le maximum de CPF, l'addition est rondelette : on obtient un capital de plus de 3 200 euros pour s'acheter une formation. Mais encore une fois attention, on n'a que jusqu'au 31 décembre pour profiter de ces sommes mises de côté. Après, ce sera perdu.

Les Français utilisent peu leur droit à la formation 

Les Français utilisent peu leur compte personnel de formation, avec toutefois une montée en puissance. Depuis 2015, 900 000 formations ont été suivies à travers le CPF. C'est très peu par rapport aux 30 millions d'actifs. Le chiffre est cruel : seuls 1,7% des salariés ont eu recours au CPF.

Qui sont-ils ? Des cadres et des professions intellectuelles supérieures, mais beaucoup moins d'ouvriers. Ingénieurs, cadres et agents de maîtrise suivent surtout des formations en langue, ça reste le numéro un au hit parade, devant les formations en informatique. Les actifs moins qualifiés, eux, se servent de leur droit à la formation pour passer le Caces, qui est une formation à la conduite d'engins de manutention, ou le permis B - car oui, on peut financer le permis voiture grâce à son CPF.

Un salarié consulte sur son ordinateur son compte personnel de formation.
Un salarié consulte sur son ordinateur son compte personnel de formation. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)