C'est mon boulot, France info

Entretien, recrutement : n'ayez pas peur d'être moyen

Il ne faut pas avoir peur d'être moyen. Mieux vaut parfois, quand on cherche du travail, ne pas trop sortir du lot. Ne pas afficher trop d'ambition ni un profil de "jeune loup" peut être un atout majeur.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

A l'heure où on ne récompense que ceux qui "sur performent", le discours peut paraître décalé. Et pourtant, les recruteurs n'ont qu'une seule expression à la bouche : "le savoir être". On recherche des candidats qui sauront s'intégrer.
Conséquence : montrer une ambition démesurée n'est pas forcément une bonne idée. D'autant qu'il y a de la place pour tout le monde.  L'interview de Laurent Hyzy, qui dirige le cabinet de recrutement Alterconsult se trouve dans cette chronique.

Une grande entreprise tournée vers l'international, l'idéal pour les jeunes qui vont arriver sur le marché du travail

Les étudiants des grandes écoles et des universités voient leur avenir plutôt dans un grand groupe que dans une PME. La tendance est même de plus en plus marquée, selon le baromètre Deloitte-Jobteaser à paraître ce matin. Pourquoi cette attirance pour les grandes boites ? Parce que les jeunes veulent avoir une expérience internationale. Soit en voyageant au sein d'un groupe, soit en fréquentant des collègues étrangers. Autre enseignement de cette étude : les jeunes ont des prétentions salariales élevées : 94% des étudiants interrogés aimeraient avoir un salaire de départ de 33.000 euros par an, soit 2.750 euros par mois. Plus étonnant, les filles ont, d'emblée, des prétentions salariales 9% plus basses que les garçons.

(©)