C'est mon boulot, France info

Enseignement secondaire : 300.000 postes à pourvoir d'ici 2022

Tout l'été, "C'est mon boulot" vous donne des idées de métiers pour les jeunes. Certaines professions peinent à attirer les candidats, comme celle d'enseignant en collège et en lycée.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Des centaines de milliers d'enseignants devront être recrutés dans les années qui viennent © MaxPPP)

 S'il est une voie qui constitue un remède anti-chômage, c'est bien celle de l'enseignement. Dans les sept ans qui viennent, 256.000 enseignants du second degré, profs en collège et en lycée, vont partir à la retraite. Et il en faudra encore bien plus : 300.000 d'ici 2022.

Chaque année, de nombreux postes ouverts ne sont pas pourvus. Il y a plusieurs explications à ça : l'image du métier qui se détériore et qui suscite moins les vocations mais aussi le niveau élevé des concours (il faut un bac +5 pour tenter le CAPES ou l'agrégation, et quand ils sont bons dans les études supérieures, dans les matières scientifiques, par exemple, plutôt que de s'orienter vers l'enseignement, beaucoup de jeunes essayent de rejoindre l'entreprise privée et des salaires plus intéressants).

5 ans d'études puis un concours

Quelle est la voie à suivre pour devenir enseignant ? Barbara Muntaner, rédactrice en chef de cidj.com, le site de notre partenaire, le centre d'information jeunesse, répond : "On commence par une licence à l'université, en lettres, en histoire, en géographie, en maths, en anglais, en espagnol, toutes les matières qui sont enseignées au lycée et au collège. On fait une licence 3, ensuite on s'oriente sur un master 1 dans sa spécialité, et à partir du master 2, on peut passer le concours du CAPES ou de l'agrégation ".

Toutes les universités offrent des préparations à ces concours ainsi que la possibilité de faire des stages en établissement. Un professeur certifié, titulaire donc du CAPES, ne gagne que 1.700 euros au départ et 3.000 en fin de carrière. Mais le temps de travail est de 18 heures par semaine, pour un emploi à vie, sans compter bien sûr l'utilité sociale évidente de ce métier.

(Des centaines de milliers d'enseignants devront être recrutés dans les années qui viennent © MaxPPP)