C'est mon boulot, France info

Emploi : Pôle emploi cible les jeunes avec un dispositif d'accompagnement renforcé

Près d'un million de jeunes de moins de 26 ans sont inscrits à Pôle emploi. Pour eux, des mesures particulières viennent d'être annoncées, avec un nombre accru de conseillers pour les accompagner dans le cadre du dispositif "accompagnement intensif des jeunes".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un homme attend devant un guichet Pole emploi, à Montpellier, le 3 janvier 2019.
Un homme attend devant un guichet Pole emploi, à Montpellier, le 3 janvier 2019. (PASCAL GUYOT / AFP)

Le chômage a fortement augmenté au troisième trimestre 2020... et particulièrement pour les jeunes. Le chômage vient en effet de bondir de près de 2 points. A première vue, les 15-24 ans sont plutôt épargnés, avec une hausse de "seulement" 0,9 point. Mais si on prend du recul, on voit que la crise touche particulièrement les plus jeunes. Contrairement aux autres classes d'âge, le chômage avait déjà augmenté pour eux ces derniers mois. Ce qui fait que le chômage progresse en réalité plus vite pour les jeunes que pour les autres : +2,6 points par rapport à leurs ainés.

Le plan de relance a voulu apporter une réponse avec le message "un jeune, une solution". Concrètement, Pôle emploi s'est vu attribuer une enveloppe de 250 millions d'euros. Pour les jeunes, cela va se traduire par des dispositifs renforcés.

2 200 conseillers destinés aux plus jeunes

Ce sont d'abord davantage de conseillers spécialement chargés de l'accompagnement des jeunes : 1 300 conseillers en plus, ce qui va porter à 2 200 le nombre de personnes à Pôle Emploi uniquement destinées aux plus jeunes. Ce sont aussi des formations : 100 000 nouvelles formations qualifiantes ou pré-qualifiantes vont être proposées l'année prochaine à un public particulier, les jeunes sans qualification ou en échec dans l'enseignement supérieur.

Et puis surtout Pôle emploi propose un accompagnement intensif pour les jeunes. Le dispositif existe depuis 2014. Il s'appelle "accompagnement intensif des jeunes" (AIJ) et il a largement fait ses preuves : il augmente de 28% le taux de retour à l'emploi de ceux qui l'ont suivi.

Un conseiller rien que pour soi

Pôle Emploi met le paquet, puisqu'en année normale 80 000 jeunes en bénéficient. En 2020, ce sera 135 000, et l'année prochaine, pas moins de 240 000. On va donc tripler le nombre de bénéficiaires pour répondre à la crise.

L'AIJ est un accompagnement de six mois ou de trois mois, selon qu'on le fait en individuel ou en groupe. On a un conseiller rien que pour soi. On apprend à valoriser ses atouts, à mettre en valeur les fameux savoir-être qui sont tant recherchés par les employeurs, à élargir ses cibles pour une meilleure recherche d'emploi et à maîtriser ses méthodes de recherche.

L'Apec propose un dispositif similaire pour les jeunes diplômés. "Objectif premier emploi" accueille 50 000 jeunes pour les aider dans leurs recherches. Des offres de service qu'il serait dommage de bouder.

Un homme attend devant un guichet Pole emploi, à Montpellier, le 3 janvier 2019.
Un homme attend devant un guichet Pole emploi, à Montpellier, le 3 janvier 2019. (PASCAL GUYOT / AFP)