De plus en plus d’entreprises permettent à leurs salariés de pratiquer l’arrondi sur salaire

écouter (3min)

Le principe de l'arrondi sur salaire : on arrondit très légèrement son salaire à la baisse et on donne les centimes à une association, comme on le fait de plus en plus souvent à la caisse des supermarchés.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un bulletin de paie. (JEAN-FRANÇOIS FREY / MAXPPP)

Ce sont déjà plus d’un demi-million de salariés français qui ont adopté le principe de l’arrondi sur salaire. 522 000 exactement, répartis dans 700 entreprises comme la FDJ, la RATP, Nestlé, ADP, Franprix ou encore certaines Caisses d’épargne. Des chiffres en constante progression. En 2021, près de 1,8 million d’euros ont ainsi été récoltés. C’est plus qu’en 2020 et l’année n’est pas terminée. Mais l’entreprise solidaire MicroDon, qui a mis en place ce dispositif il y a dix ans tout pile tenait à faire ce bilan pour son anniversaire.

L’arrondi sur salaire est très simple à mettre en place. L’initiative vient de l’entreprise. Microdon est capable d’installer sa solution dans toutes les entreprises de plus de 200 salariés. La plupart du temps, les entreprises proposent à leurs salariés, par vote, les associations et les fondations qui vont pouvoir recevoir les dons. Une fois cette sélection faite, les salariés ont le choix, chaque mois, de faire leur don à l’une des trois bonnes causes retenues.

Le don moyen est de 3,50 euros par mois et par salarié

Imaginez un salarié qui gagne 2 452,90. Il peut – et c’est toujours sur la base du volontariat que cela se passe – décider d’arrondir son salaire et de ne percevoir que 2 450 euros. Et donc de faire don de 2,90 euros à l’association de son choix. Le don moyen est justement tout proche. Il s’élève à 3,50 euros par mois et par salarié. Mais en réalité, ça ne coûtera pas autant au donateur. Puisque ce don sera partiellement déductible. Un don moyen de 3,50 euros revient ainsi à 42 euros par an, mais avec la réduction d’impôts de 28 euros si le don va à une association d’intérêt général, ça ne coûtera réellement que 14 euros au salarié.

Pour l’association, cela fera même plus,  puisque 80% des entreprises accompagnent les salariés qui donnent. Soit elles donnent autant que lui, soit même elles triplent le don. Une preuve de leur engagement sociétal. Au total, 220 associations et fondations sont ainsi soutenues en France par l’arrondi sur salaire. À noter que 100% des dons leur parviennent.

Le mouvement est en progression en France, mais on est en retard par rapport à certains pays comme l'Angleterre, où 800 000 salariés donnent – contre 500 000 en France, on le rappelle. 107 millions de livres, soit 125 millions d’euros et aux États-Unis, ce sont 35% des salariés qui pratiquent, chaque mois, l’arrondi sur salaire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.