C'est mon boulot, France info

Comment l'intelligence artificielle casse les "silos" en entreprise

L'intelligence artificielle est en train de faire son chemin dans les entreprises et son arrivée bouscule l'organisation.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un circuit imprimé d\'un ordinateur avec plusieurs microprocesseurs.
Un circuit imprimé d'un ordinateur avec plusieurs microprocesseurs. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

Elle arrive. Elle est déjà là. Dans 20% des entreprises françaises, selon une toute dernière étude du Boston consulting group, l'intelligence artificielle bouleverse déjà les façons de travailler. Sylvain Duranton, directeur monde de BCG Gamma : "Elle arrive dans les usines, pour aider à la gestion des stocks, pour aider à l'entretien des machines, pour guider les opérateurs et leur dire : sur cette machine, il faut intervenir ici."

L'intelligence artificielle ne se contente pas d'apporter par exemple un meilleur service. Selon cette étude, elle modifie en profondeur l'organisation de l'entreprise.
Elle permet de mettre en place des équipes multi disciplinaires, là où les gens travaillaient auparavant "en silos". L'organisation en silos, c'est d'ailleurs encore celle de près des trois-quarts des salariés français. L'intelligence artificielle permettrait de briser les frontières internes à l'entreprise et de travailler davantage ensemble, et ce serait, naturellement, plus efficace. Sylvain Duranton : "Aujourd'hui quand on déploie des solutions d'intelligence artifielle, on n'est pas séquentiel. On n'a pas un ingénieur qui imagine ce qu'un algorithme peut faire, un data scientist qui code cet algorithme, ensuite quelqu'un qui implémente cet algorithme dans le système, puis quelqu'un qui va former des utilisateurs... La façon efficace d'avancer, c'est de faire tout en même temps."

La France n'est pas en avance dans l'adoption de l'intelligence artificielle


Si 20% de nos entreprises l'ont adoptée, c'est 32% en Chine. Sylvain Duranton estime que "on a trop d'entreprises qui hésitent sur l'intelligence artificielle, qui lancent des tonnes d'analyse préliminaires très détaillées pour se convaincre que ça peut marcher pour elles.  Les entreprises qui réussissent sont celles dont le management est audacieux et qui décident de l'adopter dans deux ou trois fonctions clés". Mais si on veut se rassurer, l'Allemagne n'est pas plus avancée que nous dans ce domaine.

Un circuit imprimé d\'un ordinateur avec plusieurs microprocesseurs.
Un circuit imprimé d'un ordinateur avec plusieurs microprocesseurs. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)