C'est mon boulot, France info

Ce que font les entreprises pour aider leurs salariés à "décrocher" de leur voiture

La circulation alternée est déjà loin, mais elle a rappelé que la voiture n'était pas le seul moyen de se rendre au travail. Ce jour-là, on s'est débrouillé, et finalement pas si mal. Avec en prime 60% de bouchons en moins. De plus en plus d'entreprises proposent justement à leurs salariés de repenser leurs trajets.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Ces entreprises qui proposent à leurs salariés des solutions pour remplacer la voiture, elles le font souvent par engagement, mais pas que : c'est aussi pour assurer un meilleure ponctualité, ou bien moins d'accidents de travail : un quart des accidents de travail mortels sont des accidents de la route !

Ces sociétés mettent au point un plan de déplacement d'entreprise, un PDE. Environ 1.500 sociétés de toutes tailles l'ont déjà fait. Le but est de faire "décrocher" les salariés - ceux qui veulent, uniquement ! - de leur voiture. Ca peut parfois passer par des formules sur mesure, des entretiens individuels avec chaque salarié pour étudier ses besoins en transports, y compris selon les jours de la semaine. Guillaume Lucas, de la société Indiggo, qui aide les entreprises à mettre au point ces plans de déplacement, explique que les salariés peuvent être aussi reçus en groupes selon leur lieu d'habitation, par exemple ceux qui habitent à trois ou cinq kilomètres de l'entreprise.

On peut aussi organiser des "cafés du covoiturage" : les salariés reçoivent des badges de couleur en fonction du secteur où ils habitent, ils se rencontrent et arrangent des modes de transports. En outre, quand on commence à s'intéresser aux trajets des salariés, on s'aperçoit souvent que tout le monde passe plus ou moins par les mêmes routes, aux mêmes heures.

Décrocher un job d'été, c'est le moment

Si vous habitez dans la région parisienne, faites le voyage jusqu'au 104, rue Curial dans le 19e arrondissement de Paris. Aujourd'hui et demain se tiennent les journées Job d'été. Les organisateurs parlent de 6.000 offres en région parisienne et de 25.000 dans toute la France et même à l'étranger. C'est un salon pour les 18-28 ans, quel que soit le niveau d'études et l'entrée est gratuite.

 

On se dispute les talents dans le numérique

Plus exactement dans les systèmes d'information et dans le web. Selon une étude produite par Robert Half Technologie, 80% des entreprises redoutent même de perdre leurs meilleurs collaborateurs. C'est surtout vrai pour les sociétés de services informatique : les salariés ont tendance à vouloir aller chez le client plutôt que de rester chez le prestataire.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)