C'est mon boulot, France info

C'est mon boulot. La SNCF recrute des conducteurs de train

La SNCF recrute un millier de conducteurs de train cette année. Les conditions de recrutement sont très dures.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Conducteur de train vers Auxon-Dessus (Doubs), le 29 juin 2011.
Conducteur de train vers Auxon-Dessus (Doubs), le 29 juin 2011. (JEFF PACHOUD / AFP)

Cherche conducteurs de trains, désespérement. La SNCF recrute 1 000 personnes cette année pour conduire des trains, mais elle ne trouve pas assez de bons candidats. Les horaires décalés et les exigences physiques en éliminent beaucoup.

Pourtant, c'est un métier qui en fait rêver plus d'un. Chaque année, sur les 400 000 candidatures spontanées qu'elle reçoit, 60 000 concernent un poste de conducteur de train. La SNCF n'en retiendra qu'un sur 60. Un millier sera admis à démarrer la formation qui dure dix-huit mois. Et sur ces mille élus, seuls 700 finiront dans la cabine du conducteur. Du coup, la SNCF connaît une véritable pénurie. Des trains sont supprimés régulièrement faute de conducteur disponible. Des opérations de communication et de recrutement sont régulièrement menées. Ça ne suffit pas. Dans la zone Paris-Sud-Est, les cheminots en poste se sont vus proposer une prime de 50 euros pour un recrutement réussi.

Conditions de recrutement drastiques

Il y a d'abord la difficulté du processus de recrutement et notamment les critères physiques : une excellente vue et une parfaite audition. Or c'est justement là où ça coince ; la SNCF note que de plus en plus de jeunes ont des déficiences auditives, notamment dûes au port d'écouteurs. Il y a aussi la consommation régulière de drogues, psychotropes et alcool. Un futur conducteur de train doit être irréprochable sur ce point. C'est aussi un facteur d'élimination à grande échelle...


Sans compter qu'un tiers des candidats retenus abandonnent. D'abord parce que la formation est difficile. Il y a beaucoup de théorie. Il faut connaître toutes les mesures de sécurité, le fonctionnement des engins, la signalisation. Résultat : un fort taux d'échec à la dernière session de formation. Et puis il y aussi des abandons quand les postulants réalisent à quel point le métier est exigeant : travail de nuit, le week-end, les jours fériés, trois-huit. Ne pas rentrer dormir chez soi tous les soirs. Même si tout cela est compensé par un salaire de 2 000 à 2 200 euros pour un débutant. 

En bref

Sachez qu'un job dating est organisé jeudi 2 mars au Salon de l'Agriculture. 3 000 postes sont à pourvoir, essentiellement dans des entreprises de l'agro-alimentaire comme Danone, Lactalis, Bel ou Fleury-Michon. Les candidats se présenteront par petits groupes de six à huit. Ils auront deux minutes pour faire leur "pitch" chacun à tour de rôle. L'entreprise aura, elle, cinq minutes pour se vendre.

Conducteur de train vers Auxon-Dessus (Doubs), le 29 juin 2011.
Conducteur de train vers Auxon-Dessus (Doubs), le 29 juin 2011. (JEFF PACHOUD / AFP)