C'est mon boulot, France info

Bruit au travail : des réactions différentes selon l'âge

L’enfer, c’est les autres. Surtout au travail. 93% des salariés français souffrent du bruit. Pour survivre, ils développent leurs petites stratégies, différentes selon leur âge.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Le bruit au travail © Maxppp)

Les collègues qui parlent entre eux ou au téléphone, des locaux mal insonorisés, des imprimantes qui crépitent : en France, la quasi totalité des salariés se plaignent du bruit. 93,5% exactement. C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé par Opinion Matters pour la société Plantronics sur ce sujet toujours sensible. Le bruit, on lui impute d’abord une baisse de productivité. Les deux tiers des sondés disent qu’ils seraient beaucoup plus efficaces s’il pouvaient travailler au calme. Ils l’accusent de provoquer des maux de tête, du stress et tout simplement un déplaisir à aller au bureau le matin.

Quand on regarde dans le détail cette étude réalisée sur plus de 1.000 personnes, on voit quand même que les réactions sont en train de changer. Les jeunes semblent avoir intégré le bruit comme un élément du décor. Les moins de 24 ans ne sont qu'un quart à penser que ça nuit à leurs performance. Les seniors, eux, sont deux fois plus nombreux à être incommodés.

Les casques et les oreilettes

D’ailleurs, génération Y et seniors n’ont pas les mêmes réactions face au bruit. Quand les seniors vont s’en plaindre à leur hiérarchie, les jeunes préfèrent… mettre un casque sur leurs oreilles. Selon ce sondage, les trois quarts des jeunes disent écouter de la musique au bureau pour échapper au bruit, tandis qu’ils ne sont qu’à peine la moitié à le faire chez les 45-54 ans, et seulement 15% chez les plus de 55 ans.

Une nouvelle génération de salariés avec oreillettes qui s’installe tranquillement dans les bureaux. Pourquoi pas, à condition que le grésillement de leur musique ne s’ajoute pas au bruit ambiant.

(Le bruit au travail © Maxppp)