C'est ma santé, France info

Le retour de la bronchiolite

La bronchiolite est arrivée en France. Selon l'Institut de Veille Sanitaire, l'épidémie 2015 est plus précoce et semble toucher plus de nourrissons que les années précédentes. Des cas de plus en plus fréquents sont enregistrés chaque semaine ; toutes les régions françaises sont touchées. Selon les spécialistes cette épidémie va continuer à progresser dans les prochaines semaines.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Kiné respiratoire sur un bébé atteint de broncholite - photo prétexte © Maxppp)

La bronchiolite est la conséquence de la circulation d'un virus, le virus respiratoire Syncitial. Il provoque un encombrement des petites bronches des bébés. Il est très contagieux et il se transmet par la salive ou par les gouttelettes que nous expulsons quand nous éternuons. Chaque année, la bronchiolite touche près de 30 % des nourrissons. Les petits garçons sont plus atteints que les petites filles car ils ont des bronches plus petites or plus le calibre des bronches est réduit, plus elles risquent d'être obstruées à la moindre inflammation.

On peut limiter la transmission du virus

La manière la plus radicale c'est d'éviter les lieux publics où le bébé pourrait être en contact avec des personnes enrhumées que ce soit la garderie, les transports en commun ou les centres commerciaux car le rhume fait le lit de la bronchiolite.

Si vous êtes enrhumé, vous devez porter un masque quand vous vous occupez de votre bébé. Vous devez aussi vous laver fréquemment les mains. En période d'épidémie, vous demandez aux frères et sœurs d'éviter d'embrasser l'enfant sur le visage. Il faut aussi aérer sa chambre tous les jours, ne pas l'exposer à la fumée du tabac qui agit sur les bronches. Enfin, on n'échange pas les biberons, les tétines ou les sucettes.

Une bronchiolite débute par un simple rhume et de la toux. Puis apparait une gêne respiratoire. Le bébé se met à respirer plus vite, une respiration bruyante. Il a souvent un sommeil agité. Enfin il peut avoir des difficultés pour finir ses biberons. Si la gêne respiratoire s'accentue, il faut l'emmener chez le médecin.

Un traitement simple

Le plus souvent, il suffit de désencombrer le nez du nourrisson avec du sérum physiologique pour qu'il respire plus facilement. Il faut coucher le bébé sur le dos, ne pas trop le couvrir et mettre un oreiller sous son matelas pour que son corps soit légèrement incliné et Sa chambre ne doit pas être trop chauffée : 19°C au maximum, avec un air pas trop sec. Vous pouvez installer un humidificateur. Mais dans certains cas, les bronches sont tellement encombrées qu'il faut des séances de kinésithérapie respiratoire. Dans les cas les plus graves, heureusement rares, il faut hospitaliser l'enfant qui est tellement gêné pour respirer qu'il a besoin d'oxygène supplémentaire ou d'un apport nutritionnel s'il ne mange pas assez et perd du poids. Pour donner une idée, une bronchiolite dure de sept à dix jours.

(Kiné respiratoire sur un bébé atteint de broncholite - photo prétexte © Maxppp)