C'est ma santé, France info

C'est ma santé. Bactéries, virus, parasites... Les infections d'origine alimentaire ont des causes multiples

Au moins 35 nourrissons ont été atteints de salmonellose depuis la mi-août après avoir bu du lait infecté fabriqué par Lactalis à l'usine de Craon, en Mayenne. L'occasion de nous intéresser mardi aux infections d'origine alimentaire.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Du lait infantile a été contaminé par la salmonelle dans cette usine appartenant à Lactalis, à Craon (Mayenne).
Du lait infantile a été contaminé par la salmonelle dans cette usine appartenant à Lactalis, à Craon (Mayenne). (DAMIEN MEYER / AFP)

En pleine affaire du lait infantile de Lactalis contaminé aux salmonelles, C'est ma santé s'intéresse mardi 9 janvier à une étude publiée par Santé Publique France sur les infections d'origine alimentaires, portant sur la période allant de 2008 à 2013.

Plusieurs causes d'infections

Les aliments peuvent contenir différents types de micro-organismes qui provoquent des infections, à commencer par les bactéries, dont les plus connues sont les salmonelles, escherichia coli ou encore clostridium botulinum qui est à l'origine du botulisme et que l'on retrouve dans les conserves "maison".

Il y a aussi des virus et en particulier le norovirus qui est la cause la plus courante de gastroentérites et de diarrhées dans les pays développés.

Enfin, différents parasites peuvent être à l'origine d'infections, dont l'anisakis que l'on trouve dans les poissons crus, le ténia ou encore le toxoplasma présent dans les viandes mal cuites. 

Plus de 250 décès par an en France 

L'étude de Santé Publique France estime ainsi le nombre d'hospitalisations et de décès en France provoqués par 21 agents pathogènes différents (10 bactéries, 3 virus et 8 parasites) qui sont transmis à l'homme par l'alimentation. On y apprend que les infections alimentaires touchent 1,5 million de personnes chaque année en France.

Le plus souvent les troubles disparaissent au bout de quelques jours mais chaque année près de 18 000 personnes sont hospitalisées et plus de 250 décèdent.

Les norovirus représentent un tiers de l'ensemble des personnes infectées mais le plus souvent ce n'est pas très grave. Les infections les plus dangereuses sont causées par la listéria monocytogéne. Elle ne représente que 0,1% des infections alimentaires mais elle est à l'origine de 65 décès chaque année.

L'alerte est primordiale

Dans notre pays, la surveillance des infections d'origine alimentaire repose principalement sur deux systèmes : la déclaration obligatoire qui est en place depuis 1987 et les centres nationaux de référence des salmonelles.

Quand au moins deux personnes présentent le même symptôme, en général gastrointestinal, après avoir mangé la même chose, le médecin doit faire une déclaration.

Lorsque l'infection est confirmée, cela permet d'identifier l'aliment infecté et, le cas échéant, de le retirer du marché. L'an dernier, il y a eu 11 rappels massifs de produits contaminés en France dont des steaks hachés, des yaourts, de la soupe de poisson et des charcuteries.

Du lait infantile a été contaminé par la salmonelle dans cette usine appartenant à Lactalis, à Craon (Mayenne).
Du lait infantile a été contaminé par la salmonelle dans cette usine appartenant à Lactalis, à Craon (Mayenne). (DAMIEN MEYER / AFP)