Cet article date de plus de quatre ans.

C'est ma santé. A la maison et dans le jardin, le risque de brûlure est à son maximum

écouter (3min)

Avec les beaux jours et le retour des barbecues, les risques de brûlures se multiplient. Des brûlures qu'il faut soigner instantanément.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Des flammes sortent d'un barbecue. (THE AGE / FAIRFAX MEDIA)

Avec les beaux jours on a ressorti les barbecues. Attention aux risques de brûlures. Le jardin n'est pas le seul lieu dangereux, la maison est aussi concernée puisque la plupart des accidents à l'origine d'une brûlure se passent au domicile.

C'est la raison pour laquelle la première chose à faire est de déterminer l'importance d'une brûlure. Pour cela vous devez d'abord estimer son étendue. Si elle atteint 10 à 15% de la surface corporelle chez un adulte et 10% chez un enfant, il faut une hospitalisation. Pour donner une idée, une main représente un peu plus de 2% de la surface corporelle, le ventre ou le dos 13%. Il faut aussi voir si cette brûlure est superficielle ou profonde.

Des brûlures à plusieurs niveaux

Les brûlures du premier degré ne touchent que la couche superficielle de la peau qui se met à rougir. Dans le cas d'une brûlure du second degré, des cloques apparaissent tout de suite ou quelques heures après et l'on ressent une forte douleur. Avec une brûlure du troisième degré, les cloques sont généralement percées, le derme qui est la couche inférieure de la peau est décoloré et, curieusement, on ne ressent pas de douleur.

Selon le type de brûlures, les soins sont différents

Il y a une constante : dans tous les cas il faut refroidir la zone brûlée. Et là il n'y a pas 50 solutions : il faut faire couler de l'eau fraîche mais pas glacée, sur la partie brûlée pendant plusieurs minutes. Et j'insiste, plusieurs minutes, pas quelques secondes.

Ensuite tout dépend du type de brûlure. Sur une brûlure du premier degré, il faut appliquer un gel apaisant qui va hydrater la partie lésée. En principe, au bout d'une semaine tout rentre dans l'ordre. Sur une brûlure du second degré, il ne faut pas percer les cloques qui protègent contre l'air et contre les bactéries. Si elles se percent spontanément, il faut tamponner la plaie avec une compresse stérile imbibée de désinfectant. Pour le troisième degré, pas d'hésitation : un médecin et les urgences.

Il y a des gestes à éviter sur une brûlure

D'abord il ne faut pas mettre de corps gras sur une brûlure, donc pas d'huile ou du beurre. Au mieux cela n'aura aucune action et au pire cela provoquera une infection. Il faut aussi éviter de mettre du coton car des fibres peuvent rester sur la plaie. Plus globalement, il ne faut pas appliquer de crème sur des brûlures profondes. Si la brûlure a provoqué des cloques il ne faut pas les percer. Autre point important : il ne faut jamais retirer un vêtement s'il adhère à la peau brûlée. Laissez faire les spécialistes. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers C'est ma santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.