Inflation : les loyers augmentent aussi

écouter (3min)

Les loyers augmentent sur un an de 2,48 %, c’est un record depuis 2009 et une conséquence directe de la hausse de l’inflation.

Article rédigé par
Charlie Cailloux - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'inflation et la hausse des loyers. Une tendance à l'accélération dans les mois à venir. (Illustration) (NORA CAROL PHOTOGRAPHY / MOMENT RF / GETTY IMAGES)

Avec Charlie Cailloux, conseiller juridique pour Particulier à Particulier et le site PAP.fr, le rendez-vous du jour est consacré à la hausse des loyers sur un an : 2,48%, un record depuis 2009. 

franceinfo : Pouvez-vous nous rappeler les règles de l’indexation des loyers ? 

Charlie Cailloux : Oui, chaque année, à la date anniversaire du contrat de location, le propriétaire peut demander à indexer le loyer sur l’indice de référence des loyers (qu’on appelle aussi l’IRL). Cet IRL est calculé par l’INSEE chaque trimestre en se basant sur le taux d’inflation des prix à la consommation et en appliquant certains correctifs.

Pour l’indice de ce trimestre qui vient d’être publié, cela signifie que tous les contrats de location qui ont été signés entre mi-avril et mi-juillet peuvent être augmentés de 2,48% (donc pour un loyer de 800 euros, ça fait 20 euros de plus par mois ou 240 euros de plus par an). Au-delà de ce chiffre de 2,48%, c’est surtout la tendance qui est intéressante : pour retrouver une telle augmentation, il faut remonter au tout début de 2009, au moment de la crise financière. 

Et on peut craindre que l’augmentation des loyers s’accélère dans les mois à venir… 

Oui, on peut le craindre, le taux d’inflation a atteint 4,5% en France en mars, et les prévisions ne sont pas optimistes donc l’IRL va suivre cette tendance ! La prochaine publication de l’IRL, c’est mi-juillet et on peut déjà prédire que l’IRL sera plus  haut. C’est une information que les locataires doivent prendre en compte dans leur budget. Depuis plusieurs années, l’augmentation est très, très limitée, quasiment nulle en 2020 et 2021. Si l’inflation continue de grimper, ça n’aura pas de conséquences que sur les prix à la consommation, mais aussi sur les loyers. 

Est-ce que l’indexation des loyers est automatique ? A chaque date anniversaire, le loyer augmente ! 

Non, ce n’est pas automatique ! Le propriétaire doit en faire la demande par écrit. Tant qu’il ne se manifeste pas, le locataire continue de payer le loyer habituel. Et pour tout dire, le propriétaire n’est pas obligé de se manifester, il peut très bien renoncer à la révision. Beaucoup de propriétaires n’appliquent pas l’indexation parce qu’ils considèrent que les loyers sont déjà très hauts ou parce qu’ils préfèrent fidéliser leur locataire, surtout dans les zones où la demande est faible.

Plus on fixe le loyer haut et plus on a de chances de voir partir son locataire (et donc perdre un mois de loyer à en retrouver un). On risque aussi qu’il n’entretienne pas le logement, ou même qu’il ne parvienne plus à faire face au loyer. Bon, ceci dit, l’inflation frappe aussi les propriétaires : les valeurs locatives cadastrales qui servent de base au calcul de la taxe foncière augmenteront de 3,4% en 2022. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.