C'est ma maison, France info

C'est ma maison. Louer une chambre chez soi, un bon plan ?

Pour compléter leurs revenus, certains ont l’idée de proposer à la location une chambre dans leur résidence principale. Est-ce une bonne formule ? 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Vendre son bien immobilier en hiver ou au printemps ? 
Vendre son bien immobilier en hiver ou au printemps ?  (MAXPPP)

Louer une chambre de son appartement ou de sa résidence principale représente certes un revenu d’appoint, mais aussi des contraintes !  Charlie Cailloux, conseiller juridique pour le site immobilier PAP.fr, nous dit si c'est un bon plan.

Faire face à des charges importantes

Disons que c’est souvent un moyen pour ceux ont un grand logement de faire face à des charges élevées. C’est le cas notamment des parents dont les enfants ont grandi et laissent une chambre libre. Certaines personnes âgées font également ce choix en proposant un loyer avantageux au locataire, en contrepartie de petits services (un peu de ménage, un peu de courses par exemple). Cela permet au locataire de trouver un logement pour un bon prix et au propriétaire de percevoir un complément de revenus... qui peut être exonéré d’impôt !

On ne paie pas d’impôt lorsqu’on loue une partie de sa résidence principale ?

Si ! Le principe, c’est que les loyers perçus sont imposés, classiquement. Mais, ils sont exonérés si le propriétaire loue à un prix très raisonnable : en dessous de 185 euros par an et par mètre carré en Île-de-France et de 136 euros par mètre carré et par an dans les autres régions. Prenons un exemple : si un propriétaire parisien loue une chambre de 18 m² dans son logement, il n’aura pas à déclarer ces loyers s’il loue moins de 277 euros par mois.  

Et comment ça se passe si on s’entend mal avec le locataire ?

C’est un point très important ! La loi ne prévoit rien de spécifique pour ce type de location un peu particulière. Ce sont donc les règles classiques qui s’appliquent et elles ne sont pas adaptées. Donc, plus que jamais, il ne faut pas s’en tenir à la seule solvabilité du locataire, il faut s’assurer que vos modes de vie vont coïncider car pour vous débarrasser du locataire, vous n’aurez pas d’autres armes que de lui donner congé à l’échéance du bail, selon les règles habituelles. En gros, une fois le contrat signé, le locataire est chez lui autant que vous, êtes chez vous. C’est donc plutôt contraignant de louer une chambre chez soi à l’année.

C’est la raison pour laquelle certains préfèrent louer à des touristes ?

Oui exactement, d’autant qu’on peut louer plus cher à des touristes qu’à un locataire classique ! Attention ! Dans les grandes villes, comme Paris, Nice ou Bordeaux, la location de sa résidence principale à des touristes est encadrée : elle doit faire l’objet d’une déclaration auprès de la Mairie et elle est limitée à 120 nuitées par an. Autre possibilité : ouvrir une chambre d’hôtes ! Mais là on se lance dans une activité professionnelle à part entière. Au-delà des contraintes administratives, il faut fournir des prestations para-hôtelières, comme le petit-déjeuner et le linge.

Pap.fr
Pap.fr (PAP.FR)

Vendre son bien immobilier en hiver ou au printemps ? 
Vendre son bien immobilier en hiver ou au printemps ?  (MAXPPP)