C'est ma maison, France info

C'est ma maison. Immobilier : le contexte est favorable aux vendeurs !

SI vous souhaitez mettre en vente votre logement, c'est le bon moment.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une pancarte \"à vendre\" sur la clôture d\'une maison près du futur centre de déradicalisation de Pontourny à Beaumont-en-Véron (Indre-et-Loire), le 31 août 2016.
Une pancarte "à vendre" sur la clôture d'une maison près du futur centre de déradicalisation de Pontourny à Beaumont-en-Véron (Indre-et-Loire), le 31 août 2016. (BENOIT ZAGDOUN / FRANCEINFO)

Charlie Cailloux, juriste pour le site d’annonces immobilières PAP.fr, précise qu'au printemps, c’est la bonne saison pour mettre en vente. 

Le printemps est favorable à la mise en vente

On constate systématiquement une embellie du nombre de ventes à cette période, les acheteurs recherchent leur nouveau logement au printemps pour déménager durant l’été, pendant les grandes vacances. Cette année, on constate également une demande très forte liée aux taux qui sont très intéressants mais qui menacent de remonter. Il y a donc beaucoup d’acheteurs, peu de biens sur le marché et les prix ont tendance à monter.

Pourquoi il y a peu de biens sur le marché ?

L’élection présidentielle provoque toujours un peu d’attentisme, notamment parce que les vendeurs anticipent des réformes fiscales. Nous avons vu ensemble la semaine dernière qu’aucun des gros candidats ne prévoit une aggravation notable de l’imposition des plus-values immobilières et que la résidence principale restera exonérée. Il n’y a donc pas de raison de retarder la mise en vente.

Quels conseils donner aux personnes qui vont mettre en vente ?

Il faut faire attention à l’estimation du prix ! Comme on l’a dit, la tendance générale est à la hausse des prix mais ils n’augmentent pas partout et pas de manière uniforme. Dans ce contexte, il est indispensable de se faire une bonne idée du marché local, en comparant les biens qui sont déjà en vente. On peut également faire appel à un expert en évaluation immobilière : c’est d’ailleurs un service que nous proposons.

Il faut également préparer le bien pour les visites 

Exactement ! Il faut désencombrer votre logement pour mettre les volumes en valeur, faire toutes les réparations nécessaires pour que l’œil du visiteur n’accroche pas sur des défauts et retirer la décoration trop personnelle pour lui permettre de s’y projeter.

On conseille également dès le stade des visites de réaliser tous les diagnostics immobiliers et recueillir toutes les informations qui peuvent intéresser l’acquéreur, sur la copropriété par exemple. L’idée, c’est d’informer au mieux l’acquéreur dès les visites pour éviter qu’il ne se rétracte après la signature du compromis.

Quand on a l’acquéreur, on signe le compromis chez le notaire 

Oui, une fois l’acquéreur trouvé, c’est le notaire qui prend le relais. Il rédige le compromis de vente, il annexe toutes les documents obligatoires et reçoit les deux parties pour la signature. A noter que les deux parties peuvent prendre chacun leur notaire, sans surcoût. Et le notaire s’occupe de tout jusqu’à la vente définitive, la remise des clés et le paiement du prix, trois mois plus tard.    

Une pancarte \"à vendre\" sur la clôture d\'une maison près du futur centre de déradicalisation de Pontourny à Beaumont-en-Véron (Indre-et-Loire), le 31 août 2016.
Une pancarte "à vendre" sur la clôture d'une maison près du futur centre de déradicalisation de Pontourny à Beaumont-en-Véron (Indre-et-Loire), le 31 août 2016. (BENOIT ZAGDOUN / FRANCEINFO)