C'est comment ailleurs ? , France info

C'est comment ailleurs ? Les femmes en politique au Rwanda

Alors que l’Assemblée nationale sera probablement la plus féminisée de l'histoire de France, franceinfo s’intéresse au Rwanda où les femmes sont majoritaires en politique

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La présidente de l\'assemblée rwandaise Donatille Mukabalisa avec le responsable communiste chinois Zhang Dejiang en mars 2016
La présidente de l'assemblée rwandaise Donatille Mukabalisa avec le responsable communiste chinois Zhang Dejiang en mars 2016 (MA ZHANCHENG / XINHUA)

Si plus de 40% des candidats en tête du premier tour des élections législatives françaises sont des femmes, le Rwanda est le pays où les femmes sont les plus représentées au monde au parlement, selon un classement de l'ONU.

Largement majoritaires à l’Assemblée

Dans ce pays d’Afrique centrale, dans la région des grands lacs, 51 sièges sur les 80 de l'Assemblée sont occupés par des femmes, ce qui représente 63% de femmes. Au sénat rwandais, elles sont dix sur 26 sièges. 

Quotas

La première explication de ce phénomène, c'est l'instauration de quotas en faveur des femmes en 2003. La constitution a alors été réformée et les Rwandais ont décidé de réserver 30% des postes aux femmes dans les instances de prises de décisions de l'Etat. Donc, à l'Assemblée, sur un total de 80 sièges, 24 sont réservés aux femmes choisies au préalable sur des principes non partisans.   

Au-delà des quotas

Mais les femmes ne se sont pas contentées de cela puisqu’elles ont obtenu 27 sièges qui n'étaient pas réservés. 27 sièges décrochés lors de scrutin à la proportionnel. Précisons à ce sujet qu'une autre disposition favorise la représentation des femmes au Rwanda, leur nom est inscrit en premier sur les listes des bulletins de vote.

Le traumatisme du génocide

Les Rwandais ont pris ces mesures à la suite du génocide de 1994, qui a fait environ 800.000 morts, dont beaucoup d'hommes. Enormément de femmes se sont retrouvées avec plus de responsabilités dans leurs familles. 

Depuis cette sinistre période, le pays a adopté une série de lois pour favoriser la parité et la place des femmes dans le débat politique.  

Au-delà de l’Assemblée

Cette présence des femmes se retrouve au Sénat et surtout au gouvernement. Sur 19 ministres, neuf sont des femmes. Elles sont aussi près de 40 % dans les sphères judiciaires et dans les administrations locales.

Cela a d’ailleurs servi la cause des femmes. Ainsi, il y a eu de réelles avancées, comme la réforme de l’héritage, qui place les filles sur le même pied que leurs frères, ou encore sur le droit à la propriété foncière.

La présidente de l\'assemblée rwandaise Donatille Mukabalisa avec le responsable communiste chinois Zhang Dejiang en mars 2016
La présidente de l'assemblée rwandaise Donatille Mukabalisa avec le responsable communiste chinois Zhang Dejiang en mars 2016 (MA ZHANCHENG / XINHUA)