C'est comment ailleurs ? , France info

C'est comment ailleurs ? Le tiers payant en Europe

Alors que le tiers payant chez le médecin a été repoussé sine-die, franceinfo s’intéresse à ce système très répandu en Europe

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoGérald RouxRadio France

Mis à jour le
publié le

.
. (GARO / PHANIE)

Il n’existe que trois pays de l’UE où le patient avance encore le paiement de la consultation chez le généraliste. La France, la Belgique et le Luxembourg. Dans les autres pays, c'est le tiers payant qui est la règle, mais avec des variantes.  

Allemagne  

Ce pays applique le tiers payant. Ce qui signifie que le patient ne sort pas d’argent au cabinet. Le praticien est payé par une association professionnelle de médecins qui détermine des enveloppes annuelles par cabinet. L'argent vient de la région dans laquelle exerce le médecin.  

L'enveloppe ne doit pas être dépassée, sinon le praticien est pénalisé. Le système a pour but de tenir strictement les dépenses de santé. A noter que, même avec ce système, les médecins allemands ont des revenus supérieurs aux médecins français.        

Grande-Bretagne  

Là-aussi, le patient ne paie rien. C'est la gratuité totale pour la consultation et les soins. Mais attention, le patient doit aller chez un médecin imposé en fonction de son adresse par la sécurité sociale britannique, le National Health Service (NHS). Le système est totalement public.  

En revanche, si un Britannique va consulter un médecin dans le privé, ce qui arrive quand le service public est engorgé, il paiera cher (environ 100 euros pour un généraliste). De plus, il ne sera pas remboursé par le NHS. Le seul remboursement possible viendra d’éventuelles assurances privées que le patient aura souscrites.

Suède  

Ce pays scandinave a adopté un système de forfait annuel. Le patient paie ses soins chez le médecin sans être remboursé jusqu’à un certain plafond annuel, de l'équivalent de 90 euros.  

Quand le patient dépasse les 90 euros de dépense à un moment donné dans l'année, les consultations supplémentaires deviennent gratuites.   

Croatie  

Il existe encore une variante du tiers payant dans le dernier pays à être entré dans l’Union européenne, la Croatie. Le patient ne donne rien au médecin généraliste mais paie une franchise d'environ deux euros à chaque consultation. Une somme qui est destinée à limiter les risques d’inflation de consultations.

.
. (GARO / PHANIE)