C'est comment ailleurs ? , France info

C'est comment ailleurs ? L'écotaxe en Europe

Alors que la Cour des comptes dénonce le gâchis de l’abandon de l’écotaxe poids-lourds, franceinfo s’intéresse à ce système de péage en Europe.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des camions passent sous un portique destiné à l\'écotaxe en juin 2013, avant l\'abandon du projet 
Des camions passent sous un portique destiné à l'écotaxe en juin 2013, avant l'abandon du projet  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Il existe huit pays ou l'écotaxe poids-lourds est appliquée en Europe. Suisse, Belgique, Allemagne, Autriche, Slovaquie, République tchèque, Pologne et Portugal.

La Belgique, très récemment

Le dernier pays à avoir mis en place l’écotaxe, c’est la Belgique en avril 2016. Les poids-lourds de plus de 3,5 tonnes sont concernés. La taxe varie entre 7 et 29 centimes d’euros du kilomètre. Cela dépend de la taille du camion, de ses émissions de polluants et de la route empruntée.

Les camions ont un boitier GPS qui calcule la taxe en fonction des kilomètres parcourus. Des portiques et la police se chargent de détecter les camions en infraction. Tous les poids-lourds sont concernés, les camions belges et les étrangers.

Les Suisses en premier

A l'inverse, le premier pays qui a adopté l'écotaxe, c'est la Suisse, dès 2001. Les Suisses en avaient assez de voir le poids-lourds européens traverser leurs vallées et répandre leur pollution. Donc, ils ont lancé l'écotaxe sur tous les camions de plus de 3,5 tonnes. 

Boitier et portiques sont installés. Plus on pollue plus on paie.  Résultat, moins de poids-lourds en circulation, moins de poids- lourds circulant à vide, moins de poids-lourds polluants. La taxe rapporte 1,2 milliards d'euros par an. La plupart de l'argent récolté va aux infrastructures ferroviaires.

L’Autriche, juste après la Suisse

En 2004, il faut se replacer dans le contexte de l'époque avec  l’élargissement de l'Union européenne aux pays de l'est, ex-communistes. L'Autriche se retrouve au carrefour de l'est et de l'ouest.

Le trafic est en hausse vertigineuse à travers les Alpes ainsi que la pollution. Résultat, le pays déclare la guerre aux camions. Ecotaxe sur les poids-lourds de plus de 3,5 tonnes sur autoroutes et voies express. L’argent récolté va aux infrastructures routières et au réseau ferroviaire.

Allemagne et ses quatre milliards d’euros par an   

En 2005, arrive l’écotaxe sur les camions de plus de 12 tonnes.  20 centimes par kilomètre sur les 12.000 km d'autoroutes du pays. La cagnotte se monte à plus de quatre milliards d'euros par an.

Les Allemands ne s'arrêtent pas là. Depuis 2015, les camions plus petits (à partir de 7,5 tonnes) sont concernés ainsi que 1.000 kilomètres de routes nationales. 

Les autres pays européens

La Slovaquie s'est mise à l'écotaxe en 2010, la Pologne en 2011, la République tchèque en 2012, le Portugal en 2013, l'année où la France a abandonné le projet.

Des camions passent sous un portique destiné à l\'écotaxe en juin 2013, avant l\'abandon du projet 
Des camions passent sous un portique destiné à l'écotaxe en juin 2013, avant l'abandon du projet  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)