Etats-Unis : des produits à base de cannabis bientôt vendus directement dans des stations-service

écouter (3min)

Un dizaine d'établissements vont voir le jour dès 2023 en Floride, dans un premier temps, dans le cadre d'un partenariat entre un grand groupe canadien et un spécialiste américain de la drogue douce.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un automobiliste fait le plein d'essence dans une station-service Circle K en mai 2021, aux Etats-Unis. (LOGAN CYRUS / AFP)

Un joint entre le jerrican d'essence et un paquet de chips. Si ce n’est certainement pas pour tout de suite en France où le cannabis reste illégal, aux Etats-Unis, en Floride plus exactement, il sera possible à partir de l’an prochain d’acheter des produits à base de cannabis dans des stations-service.

>> "On pouvait s'y attendre" : la consommation de cannabis en forte augmentation chez les jeunes Américains

Tout est né d'un partenariat entre le groupe québecois Couche-Tard, qui a dans son giron les stations-service et épiceries Circle K, et de l’autre Green Thumb, une société installée à Chicago, aux États-Unis, qui produit toutes sortes d’articles à base de cannabis.

Fort de ses 600 stations-service à travers la Floride, Circle K a désigné dix d’entre elles pour tester la vente de produits à base de cannabis. "Ca va tout changer", assure déjà le PDG de Green Thumb. Et pour cause : cet accord est un immense pas en avant, dit-il, notamment pour les patients qui veulent acheter facilement et au quotidien des produits de qualité. Ces produits seront fabriqués sur un site de 11 hectares à Ocala, au nord d’Orlando. Le site sera prêt à la fin de l’année normalement.

Concrètement, ces joints déjà préparés, des bonbons ou de quoi vapoter ne seront pas au même endroit que les bouteilles d'eau, les sodas ou encore les snacks. Il faudra se rendre dans un dispensaire, du nom de "Rise Express", juste à côté de la station-service, avec une entrée séparée.

Des "munchies"

Et c’est vrai qu’il y a une certaine logique dans le partenariat. Les stations-services vendent déjà de l’alcool et des cigarettes mais aussi des chips, des cacahouètes, des biscuits. Soit justement le genre de snacks dont on a parfois très envie après avoir fumé. Les Américains appellent ça les "munchies". A partir de 2023, les clients pourront donc acheter en même les snacks et ce qui provoque leur petit creux.

Enfin, uniquement les clients avec une carte spéciale car, en Floride, seul le cannabis à usage médical est autorisé pour l’instant. Cela représente environ 700 000 personnes sur 20 millions d’habitants. L'Etat est déjà le deuxième marché du cannabis dans le pays, derrière la Californie où l’administratif et la paperasse peuvent décourager certaines initiatives. 37 États américains ont légalisé le cannabis à usage médical, 19 ont légalisé le cannabis à usage récréatif. Cela dit, il reste interdit à l’échelle fédérale

Mais Circle K, visiblement,serait tenté d’élargir l’expérience si tout se passe bien. Couche-Tard, la maison-mère, a lancé un partenariat équivalent sur le territoire canadien l’an dernier. Les perspectives sont immenses chez le voisin avec près de 10 000 Circle K en Amérique du Nord. Vendre du cannabis dans une station-service contribue aussi à normaliser un peu plus la marijuana en l’intégrant à côté de produits de consommation courants. A Toronto, Uber Eats propose de livrer du cannabis et plus seulement de la nourriture par exemple.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.