Au Canada, une chaîne de cafés lance un boat-in, pour commander sur le lac depuis son bateau

L'enseigne Tim Hortons, l’équivalent canadien de Starbucks, a innové cet été en proposant un boat-in sur le lac Scugog, le premier du genre. À la différence d'un drive-in, on commande depuis son bateau.
Article rédigé par France Info - Simon Cardona
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
L'enseigne Tim Hortons (ARTUR WIDAK / NURPHOTO via AFP)

Dans les fast-food, on connaissait le drive-in. Si vous avez eu la chance de passer quelques jours au Canada, vous avez forcément croisé un Tim Hortons : il y en a partout. C’est une institution avec son nom en lettres rouges et ses délicieux muffins. Et si le nom même de Tim Horton vous dit quelque chose, c’est que vous aimez le hockey sur glace : il est l'un des meilleurs hockeyeurs de l’histoire. Il a joué 24 saisons, en NHL, la ligue professionnelle d’Amérique du Nord.

Le café préféré des Canadiens

Tim Horton était aussi entrepreneur puisqu’il a cofondé cette chaîne de cafés en 1964. Il est mort 10 ans plus tard dans un accident de voiture, mais l’entreprise lui a survécu pour devenir le café préféré du Canada et une des marques les plus populaires du pays. 
 
>> "Icon of the Seas" : un paquebot démesuré à la conquête des mers

En fait, en anglais, on ne dit pas "drive-in" ou "boat-in", mais "drive-thru" et "boat-thru", c’est-à-dire qu’on "conduit à travers". Ce boat-thru donc a été installé le premier week-end du mois d’août sur le lac Scugog, une petite heure au nord de Toronto, dans l’Ontario, l’État de naissance de la marque Tim Hortons. C’était une embarcation assez sommaire, sans vraie cuisine, ouverte de 10 h à 16 h, avec au menu des lattés glacés vanille, des cafés glacés au caramel et des "RafraichiTim", c’est-à-dire des boissons fraîches pétillantes, à l’orange ou à la mûre. Il suffisait ensuite de se rapprocher à bord de son bateau, mais aussi de son kayak ou de son canoë. 

Vers le drive-in automatique

C’était gratuit en l’occurrence et l’opération n’a duré qu’un week-end. Il s’agissait d’un coup de pub pour Tim Hortons qui renouvellera peut-être l’expérience mais probablement pas à grande échelle. Tous les lacs du Canada ne sont pas aussi fréquentés que le lac Scugog pendant l’été. L’argument marketing de la chaîne, c’est que les étés passent très vite au Canada, un peu plus vite qu’ailleurs alors les Canadiens veulent profiter de chaque moment. Tim Hortons a donc eu l’idée d’ouvrir ce tout premier boat-thru pour que ses clients n’aient pas à quitter l’eau.

La marque a aussi des idées pour ses cafés sur terre. Elle a testé l’an dernier son premier drive-in automatique où le client parle à une machine et pas à un employé. Mais ce type d’innovations, contrairement à un boat-thru, d’autres chaînes de fast-food s’y essaient également.
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.