Un été de scénaristes : Marguerite Abouet, entre Abidjan et Paris

écouter (33min)

Tout l'été, "BD, Bandes dessinées" brosse le portrait de fameux scénaristes du 9e art. Et on commence avec Marguerite Abouet, la créatrice d' "Aya de Yopugon", la jeune Ivoirienne qui a conquis les lecteurs français. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
BIENVENUE EN COTE D'IVOIRE ! (CLEMENT OUBRERIE, GALLIMARD BD / MATHIEU SAPIN, GALLIMARS BD / DONATIEN MARY, GALLIMARD BD)

Pour le vol Abidjan-Abidjan, faites étape à Paris…

Enfant et préado dans un quartier populaire de la métropole ivoirienne, Marguerite Abouet finit de grandir non loin de la Seine. Comme souvent en pareille circonstance, tout vous semble nouveau et curieux. La manière dont les gens s’habillent, la façon dont ils parlent, leurs comportements, les relations sociales, les jeux de l’amour et la vie de famille. Marguerite s’en étonne, s’en amuse et finit par tout noter.

Par un effet miroir, elle regarde  avec la même curiosité les rues de ses jeunes années. Ce regard neuf va l’inspirer quand il s’agira d’écrire les épisodes d’Aya de Yopougon, la série BD qui va lui apporter le succès. Dessinés par Clément Oubrerie, six volumes paraissent à partir de 2005. Le premier opus sera couronné par le prix du meilleur album à Angoulême. Marguerite Abouet y met en scène le quotidien d’une bande de copines aux prises avec les garçons et les parents.

Elle fait partie des scénaristes que Loo Hui Phang, elle-même raconteuse d’histoires, a choisi de mettre en avant dans l’exposition que le festival international de la bande dessinée lui avait commandée cette année. Pourquoi Marguerite Abouet ? Pour son art du théâtre.

"Il y a quelque chose de Molière chez Marguerite Abouet. La truculence du dialogue un peu surjoué irrigue le dessin."

La scénariste Loo Hui Phang

à franceinfo

Il est temps de se replonger dans les aventures d’Aya de Yopougon. Clément Oubrerie met en ce moment la dernière main au nouvel opus de la saga. A paraître en septembre prochain.

Après les adolescentes, Marguerite Abouet a choisi de raconter les histoires de leurs petites sœurs. Dessinée par Mathieu Sapin, la série a pour titre Akissi. Elle compte désormais une dizaine de volumes. C’est un must des bibliothèques pour enfants.

Sur un autre registre, aussi nerveux et drôle, Marguerite Abouet a récemment inventé le Commissaire Kouamé. Les portes claquent encore plus violemment. Cette fois, elle a confié le dessin à Donatien Mary. Qui, à son tour, a dû inventer l’Afrique.

"On est toujours en Côte d’Ivoire, les personnages restent les mêmes, on est toujours dans une perpétuelle ébullition. Personne n’a le temps de se poser."

Le dessinateur Donatien Mary

à franceinfo

Commissaire Kouamé, Donatien Mary et Marguerite Abouet, deux volumes, chez Gallimard BD.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.