Cet article date de plus d'onze ans.

un été comics: le phénomène Walking dead

BD, bande dessinée a passé l'été à feuilleter les comics. Dernier chapitre: le phénomène Walking Dead.
Article rédigé par Jean-Christophe Ogier
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (©)

BD,
bande dessinée a passé l'été à feuilleter les comics. Dernier chapitre.  

Quand
il a vu la jeune femme enceinte assise en face de lui dans le RER se plonger
avec délectation dans le nouvel épisode de Walking
Dead
, Thierry Mornet, éditeur en charge du catalogue comics chez Delcourt
n'a pu s'empêcher de se dire : "aïe, la pauvre... elle ne sait pas ce qui
l'attend".

Elle
devait pourtant en avoir une petite idée... sinon comment expliquer que la série américaine
dont le tome 16 arrive en librairie dans quelques jours approche le million de
volumes vendus en France.

Walking Dead , les morts qui marchent,
c'est, comme son titre l'indique, une histoire de zombies. Walking Dead est
installé pour un moment dans le paysage de la bande dessinée. Son créateur, le scénariste Robert Kirkman ne lui imagine pas de fin. 

Cette histoire qui met en scène
des gens qui n'ont rien d'héroïques et qui luttent pour s'en sortir dans un
monde terrifiant est inscrite dans l'air du temps. C'est une parabole efficace de
notre monde en crise, où les bons sentiments n'ont plus cours. Ou du moins ont
été fortement dévalués par les nécessités stratégiques de la survie
individuelle.

Outre
Walking Dead , dessiné depuis fort longtemps par le britannique Charlie Adlard dont
les aplats noirs et le sens de la mise en scène comptent dans le succès de la
série, les éditions Delcourt proposent le propre travail de Kirkman en matière
de super héros. Ils ont pour nom Invincible , Brit , Superpatriote , Haunt , Le Maître voleur et The Passenger , tous parus ou à paraître dans la collection
Contrebande.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.