Cet article date de plus d'un an.

Rendez-vous à Bastia pour les 30 ans des rencontres BD

Coup de projecteur sur la Corse à l'occasion des rencontres BD à Bastia qui fêtent leur trentième anniversaire. Le peintre et dessinateur Benjamin Bachelier en signe l'affiche.
Article rédigé par Jean-Christophe Ogier
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Benjamin Bachelier, en majesté à Bastia (BENJAMIN BACHELIER, FUTUROPOLIS / BENJAMIN BACHELIER, BD A BASTIA / BENJAMIN BACHELIER, GALLIMARD BD)

Les 30e rencontres BD à Bastia ouvrent leurs portes le 30 mars, avec une trentaine d’auteurs et une ligne éditoriale qui n’a jamais changé : l'exploration de nouvelles écritures en bandes dessinées et chez les auteurs d'albums jeunesse.

Sec ou flottant, le pinceau de Benjamin Bachelier

En têtes d’affiche, il y a Zep, qui n’est pas invité pour Titeuf mais pour ses BD adultes, Catherine Meurisse, Jérémie Moreau, David Sala, Anouck Ricard ou encore Benjamin Bachelier qui signe l’affiche de la manifestation. Benjamin Bachelier, peintre et dessinateur, dont Bastia va présenter deux travaux fort différents.

Bastia fait découvrir son adaptation de la série de romans pour ados et jeunes adultes de Lian Hearn Le Clan des Otori, évocation d’un Japon féodal, avec samouraïs et guerre de territoires, qu’il met en scène sur un scénario de Stéphane Melchior, chez Gallimard BD. Ici, Benjamin Bachelier joue du pinceau comme d’un sabre, de manière sèche, enlevée.

On verra aussi à Bastia ses planches d’Oliphant, le roman graphique qui vient de sortir et dont le récit, signé par la scénariste Loo Hui Phang, est inspiré de la tragique expédition polaire Endurance du britannique Ernest Shakleton, en 1914. Là, Bachelier utilise un jeu d’aquarelles et de gouaches, et un pinceau flottant qui glisse sur la glace d’un continent antarctique fantasmé.  

"Pinceau, crayon, découpage se mélangent. Je me suis senti comme les explorateurs qu’on suit tout du long, qui ont un but mais ne savent pas très bien ce qui va leur arriver. Le dessin s’improvisait quasiment au fur et à mesure."

Benjamin Bachelier, peintre et dessinateur

à franceinfo

Oliphant, un long récit de 250 pages, aux éditions Futuropolis.    

BD à Bastia, du 30 mars au 2 avril 2023

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.