Poètes, vos papiers !

Jean Dytar et Laurent-Frédéric Bollée font revivre Paul Verlaine, Arthur Rimbaud et Germain Nouveau : trois poètes unis autour du manuscrit des "Illuminations", le chef-d'œuvre du génie de Charleville-Mézières qui faillit ne jamais être publié.
Article rédigé par Jean-Christophe Ogier
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Bien vivants, les poètes ! (HUGO PRATT, CONG SA, LE TRIPODE / JEAN DYTAR, DELCOURT / DAMIEN CUVILIER, FUTUROPOLIS)

Ce livre est beau comme un tympan de cathédrale, poli comme les vers d’un poème sublime, construit comme un fragile château de cartes qui tient bon jusqu’à son achèvement.

Chassé-croisé à trois

Le tympan, c’est celui de la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix-en-Provence, devant lequel le peintre Paul Cézanne faisait l’aumône au poète Germain Nouveau, devenu clochard à la fin de sa vie. Germain Nouveau est ici présenté comme le trait d’union entre Rimbaud et Verlaine, qui s’aimèrent, se quittèrent, se jalousèrent. Dans Les Illuminés, Jean Dytar et Laurent-Frédéric Bollée brossent d’abord le portrait de ces trois-là.

"Poète et dessinateur, du même âge qu’Arthur Rimbaud, Germain Nouveau a suivi celui-ci à Londres. Au bon endroit, au bon moment pour côtoyer deux figures majeures, c’était aussi une figure un peu triste et solitaire."

Jean Dytar et Laurent-Frédéric Bollée

à franceinfo

Dans une poésie propre à la bande dessinée, la construction de ce chassé-croisé est surprenante : sur chaque page, la partie supérieure nous invite à suivre l’un des trois protagonistes. Parallèlement, sur le mode "et pendant ce temps…", on suit les autres sur la partie inférieure. On peut lire ces récits comme on veut, distinctement ou entremêlés.

"Rimbaud, c’est l’éternel adolescent. Les mots ont jailli de sa plume entre 15 et 18 ans. C’est la flamboyance à l’état pur, qui n’a duré qu’un temps."

Laurent-Frédéric Bollée

à franceinfo

Le dessin nous guide. À chaque voix, sa couleur : des variations de sépia, des nuances de mauve, des tons verdâtres comme l’absinthe, pour Verlaine notamment, dont le large front abrite les plus sombres pensées.

"Verlaine, je l’ai incarné avec des notions comme la culpabilité, la haine de soi, la jalousie parfois. Et l’admiration pour Rimbaud."

Jean Dytar

à franceinfo

Fulgurance et mélancolie

Le manuscrit des Illuminations, signé de Rimbaud, perdu, retrouvé et publié après sa mort, réunit les trois hommes. La touche de Jean Dytar se rapproche de celle des peintres impressionnistes et de la technique des premiers photographes.

Les Illuminés, aux éditions Delcourt.

Toujours un peu plus loin...

Les éditions le Tripode proposent une nouvelle édition des Lettres d'Afrique d'Arthur Rimbaud, illustrées par Hugo Pratt. Les aquarelles du maître vénitien portent en elles toutes la poésie et la vie d'aventure du poète aux semelles de vent.

Damien Cuvilier signe aux éditions Futuropolis Voleur de feu, une vie d'Arthur Rimbaud. Le livre 1 souligne les tourments d'un jeune garçon différent de ses camarades, révèle l'adolescent épris de poésie et s'arrête à la porte du collège.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.