Hendrix, cosmique et psychédélique

écouter (2min)

Jean-Michel Dupont et Mezzo brossent le portrait de l’artiste afro-américain génial et tourmenté qui avait aussi des origines indiennes. Le livre a pour titre "Kiss the sky", Jimi Hendrix 1942-1970.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
COMMENT JOHN ALLEN DEVINT JIMI HENDRIX. (MEZZO, GLENAT)

C’est incontestablement l’un des plus grands, voire le plus grand guitariste électrique. Il était né John Allen, le 27 novembre 1942. Mais on le connaît évidemment sous le nom de Jimmy Hendrix.

Une enfance de misère avant un succès interplanétaire

Le gaucher qui faisait gémir, pleurer, hurler sa guitare comme personne n’a pas vécu bien longtemps, 27 ans à peine, avant de mourir d’une overdose de médicaments, à Londres, au seuil des années 1970. Une vie météore pour celui qui disait venir de la planète Mars et une carrière internationale fulgurante. Avant cela, une enfance et une adolescence pauvre et chaotique.

"En racontant cette enfance, dans cette famille dysfonctionnelle au comble de la misère, il s’agit de trouver les ressorts de la créativité et du génie. Comment se construit une volonté d’avancer, une capacité de résilience, une envie de devenir quelqu’un qui révolutionne la musique de son époque."

Le scénariste jean-Michel Dupont

à franceinfo

Embrasser le ciel !

Cosmique, électrique, onirique, psychédélique. Les auteurs ont travaillé autour de ces quatre mots clés. Au dessin, Mezzo pétrit l’encre épaisse avec autant de délectation et de rage qu’Hendrix triturait sa six cordes devant son ampli. Chaque case suinte le blues, le rock et le désir. Du tout percole un lyrisme noir, celui de l’Amérique des années 1960.

Kiss the sky, aux éditions Glénat... Et on attend déjà avec impatience le second volume qui parlera de la chute du guitar-hero, aussi rapide et spectaculaire que fut son ascension.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.