BD, bande dessinée. Un été en séries : Largo Winch

écouter (3min)

Tout l'été, "BD, Bande dessinée" scanne les séries BD, qui font l'ADN du médium. Aujourd'hui, Largo Winch, le milliardaire qui rend ses auteurs millionnaires. 

Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les albums de Largo Winch se sont écoulés à plus de 11 millions d’exemplaires. (PHILIPPE BERTHET, DUPUIS / PHILIPPE FRANCQ, DUPUIS / PHILIPPE FRANCQ, DUPUIS / PHILIPPE FRANCQ, DUPUIS)

Largo Winch est l’un des hommes les plus riches et un des héros les plus populaires. Des centaines de milliers de lectrices et lecteurs se passionnent pour les aventures d’un jeune homme, beau, fort et séduisant, qui croule sous des monceaux de dollars sans avoir eu à en gagner le premier billet.

L’orphelin le plus riche du monde

Depuis que le Belge Jean Van Hamme a créé Largo Winch en 1973, d’abord en roman, puis en BD à partir de 1989, les albums du play-boy de la finance, dessinés par Philippe Francq, se sont écoulés à plus de 11 millions d’exemplaires. Et dire que Largo ne doit de diriger l’empire du groupe W qu’au fait d’avoir été adopté, enfant, par un de ces milliardaires qui s’enrichissent même en temps de crise.

Il y a cinq ans, le journaliste, romancier et scénariste Éric Giacometti a pris la suite de Jean Van Hamme pour écrire les histoires de Largo Winch.

Largo, c’est Spartacus qui serait devenu César. C’est le rebelle, le type en révolte qui, tout d’un coup, a le pouvoir de changer le monde, ou pas.

Éric Giacometti

La planète pour décor  

L’arène dans laquelle se déroulent ces intrigues économiques et criminelles, et où Largo joue de son charme et du couteau, c’est le monde tout entier que l’on sillonne en jets privés, en descendant dans les hôtels de grand luxe. La jungle la plus sauvage est celle que l’on trouve derrière les portes capitonnées de Wall Street, de la City ou de Hong Kong.

Je fais partie de ceux qui considèrent que, depuis la fin de la Guerre froide, l’économie mène le monde, pas la politique.

Éric Giacometti

Et maintenant, l’espace

Éric Giacometti et Philippe Francq préparent un nouveau diptyque : La Frontière de la nuit et Le Centile d’or, aux éditions Dupuis, dont le premier tome sortira cet automne. Imprégnée de conscience environnementale, marquée par la vague #MeToo, l’intrigue aura pour argument la course à l’espace. Elon Musk, le patron de SpaceX et de Tesla Motors, pourrait bien avoir inspiré le méchant auquel Largo Winch sera confronté.

Pendant ce temps, Jean Van Hamme revient dans le jeu. Avec Philippe Berthet au dessin, le scénariste en semi-retraite imagine un prologue à la série. La Fortune des Winczlav est une saga familiale qui va courir sur trois volumes. À la toute fin, nous serons en 1965. Le vieux Nerio prendra dans ses bras Largo, tout bébé. Nous n’en sommes pas encore là…

La Fortune de Winczlav, tome 1, Vanko 1848, est sorti au printemps aux éditions Dupuis.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers BD, bande dessinée

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.